Le logo de Tokyo 2020 est-il un plagiat d'un logo belge ?

Kenjiro Sano, le réalisateur du logo des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo (photo, à g.), affirme n’avoir jamais vu le logo du Théâtre de Liège (photo, à dr.), auquel sa création ressemble pourtant étrangement. Le graphiste belge Olivier Debie et le directeur de l’établissement culturel, Serge Rangoni, envisagent néanmoins sérieusement de porter plainte pour plagiat contre le comité organisateur des JO de Tokyo.

Kenjiro Sano, le designer des logos des Jeux Olympiques et des Jeux Paralympiques de 2020 à Tokyo, a réagi ce vendredi aux soupçons de plagiat dont il fait l'objet pour la ressemblance existant entre son travail et le logo du Théâtre de Liège. Le créateur japonais déclare ne rien savoir de l'emblème du théâtre belge.

Le créateur du logo du Théâtre de Liège, Olivier Debie, ainsi que le directeur de l'établissement, Serge Rangoni, envisagent pourtant sérieusement de porter plainte pour plagiat contre le comité organisateur des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

La semaine dernière, l'emblème des JO de Tokyo a été officiellement présenté: un T - pour Tokyo, Tomorrow et Team -, ressemblant étrangement à celui du Théâtre liégeois. Officialisé en 2013, ce logo a été créé fin 2011 pour un concours organisé par l’institution liégeoise (photo). Sur Facebook, Olivier Debie estime qu’il est peu probable que le graphiste japonais ne l’ai jamais vu. "Même la typo est la même …", s’exclame-t-il.

"Je ne sais rien de ce logo dont parlent les médias", affirme par contre Kenjiro Sano, dans un communiqué du comité d'organisation des JO 2020. "Je ne m'en suis pas inspiré pour mon travail."