Perdus dans une grotte de 300 kilomètres

On peut dire qu’ils ont eu chaud : deux étudiants allemands de 21 ans se sont aventurés lundi en début de soirée dans les Grottes de Kanne, une sous commune de Riemst (Limbourg). Très vite, la batterie de leur téléphone mobile se décharge. Le jeune couple se retrouve piégé dans le noir le plus total, perdu dans un labyrinthe de quelque 300 kilomètres.

Le duo venait d’effectuer une promenade à vélo. Vers 18 heures ce lundi, il décide d’entrer dans l’impressionnante grotte de Kanne, faisant fi des différents panneaux d’interdiction. C’est que les nombreuses galeries sont connues pour le danger qu’elles représentent.

Le jeune couple va en faire la fâcheuse expérience. Après s’être enfoncé dans la pénombre, les étudiants se retrouvent rapidement sans lumière, leur téléphone portable étant à plat. Commence alors une longue marche dans le noir le plus total, une expédition qui durera près de 20 heures.

Toute la nuit, les jeunes Allemands ont sillonné les nombreuses galeries, dont la longueur fait environ 300 kilomètres. Ce n’est que vers 13 heures le lendemain qu’une première lueur leur redonne espoir. Un sillon de lumière leur provient en effet d’une arrivée d’air. Après avoir longuement crié à l’aide, ils sont entendus par un berger du coin qui a alors contacté les secours.

Une équipe d’intervention spéciale des pompiers de Bilzen, habituée à entrer en action dans les grottes, est arrivée sur place pour libérer les étudiants. L’opération n’a pas été des plus simples, les secouristes ayant dû parcourir 2 kilomètres avant de retrouver les jeunes gens affamés.

A leur sortie, ces derniers ont été emmenés par la police locale pour être entendus. Leur aventure leur coûtera cher puisque selon le quotidien Het Nieuwsblad, les étudiants devront payer la facture de cette opération de sauvetage.