Un Belge remporte la plus lourde course cycliste au monde

Le Courtraisien Kristof Allegaert (photo archives) a remporté ce jeudi matin le Trans Siberian Extreme, un périple de plus de 9.000 km qui longe la célèbre ligne de chemin de fer transsibérienne à travers la Russie et la Sibérie. Au terme de 22 jours de course, sans beaucoup de repos, l’enseignant de 41 ans en mécanique a devancé les 9 autres cyclistes amateurs à l’arrivée à Vladivostok.

Le 15 juillet dernier, dix coureurs cyclistes amateurs - dont le Belge Kristof Allegaert - s’étaient élancés depuis Moscou pour une épreuve extrême de 9.195 kilomètres qui devaient les mener ce jeudi matin à Vladivostok, après avoir roulé sur des chemins difficilement praticables et souvent escarpés à travers la Russie et la Sibérie.

Le Trans Siberian Extreme est considéré comme la course cycliste la plus difficile et la plus lourde au monde, les coureurs amateurs décidant eux-mêmes de leur emploi du temps et de leurs moments de pause, mais roulant souvent plusieurs jours et nuits d’affilée.

L’enseignant en mécanique de Courtrai (Flandre occidentale) était déjà pressenti comme l’un des possibles vainqueurs de ce tour de force, puisqu’il avait rapidement pris la deuxième place dans le groupe, derrière un participant anglais.

La semaine dernière, il parvenait à prendre la tête du peloton, après avoir roulé deux jours et deux nuits sans s’arrêter. Allegaert avait alors effectué d’une traite 1.382 kilomètres au cœur de la Sibérie.

L’enseignant de 41 ans n’en est pas à sa première victoire. L’an dernier, il remportait la Course transcontinentale entre Londres et Istanbul (photos), longue de plus de 3.400 kilomètres.