Europa League : Standard rejoint les barrages

Au cours des matchs retour du 3e tour préliminaire de l’Europa League, le Standard de Liège s’est qualifié jeudi soir pour les barrages en battant, à Sarajevo, le FC Zelieznicar par 0-1. Charleroi devait affronter les Ukrainiens du Zarya Luhansk, à Kiev, et a perdu le match par 3-0. Le rêve européen des Carolorégiens se termine donc pour cette saison.

Le Standard de Liège avait déjà remporté le match aller du troisième tour préliminaire de l’Europa League, par 2 à 1, la semaine dernière à Sclessin. En battant à nouveau le FC Zelieznicar ce jeudi soir à Sarajevo, par 0-1 sans beaucoup d’éclat, les Liégeois se sont qualifiés pour l’étape des barrages en compétition européenne.

Les Bosniens avaient pourtant entamé la partie en mettant leurs adversaires belges sous pression, et surtout leur gardien Thuram-Ullen. Les Liégeois ont plutôt subi le début de la rencontre, mais sans être vraiment menacés. Ils se sont montrés peu offensifs, sauf via Badibanga juste avant la demi-heure de jeu. La première mi-temps se terminait sur un nul blanc.

Au retour des vestiaires, le Standard trembla lorsqu’un tir de Djelmic et une tête piquée de Damir Sadikovic entrèrent presque dans les filets de Thuram. C’est finalement Jelle Van Damme qui inscrivait l’unique but de la rencontre, à la 69e minute de jeu, sur un assist de Badibanga. Van Damme (photo) donnait ainsi l’avantage aux Liégeois.

Les Bosniens ne parvinrent pas à égaliser, et le Standard de Liège remportait la partie par le plus petit écart : 0 à 1. Les Liégeois disputeront les matchs de barrages les 20 et 27 août.

Charleroi ne sera pas européen cette saison

Battu 0 à 2 lors du match aller des 3e préliminaires, au Mambourg, Charleroi a également dû s’incliner ce jeudi soir à Kiev, par 3 à 0, face aux Ukrainiens du Zarya Luhansk. Les Carolorégiens ont donc dû enterrer leurs espoirs européens pour cette saison.

Le début de la rencontre était à l'avantage de Luhansk, quatrième du dernier championnat d'Ukraine, qui s’est montré dangereux via trois corners consécutifs. A la 13e minute, Ruslan Malinovskiy tentait sa chance sur coup franc mais son envoi passait loin au-dessus de la transversale du gardien Penneteau. Il fallut attendre la demi-heure de jeu pour voir la première vraie occasion via Khomchenovskiy sur coup franc, mais son tir passait juste à côté du but carolo.

Cinq minutes plus tard, Enes Saglik (Charleroi) crochetait son opposant direct avant de frapper dans les bras d'un Shevchenko vigilant (37e). La plus belle occasion des Carolos arrivait à la 42e minute, à la suite d'une combinaison entre Kebano et Ferber, mais le nouveau venu manquait de peu le cadre.

Au retour des vestiaires, Charleroi était le premier à se montrer dangereux via Neeskens Kebano, qui reprenait en un temps un centre de Dewaest. Mais son tir passait de peu à côté du montant gauche ukrainien (55e). A la 59e minute, les Ukrainiens prenaient l’avantage via Ljubenovic qui reprenait de la tête un centre de Kamenyuka.

Dix minutes plus tard, le même Ljubenovic anéantissait définitivement les espoirs carolos en convertissant un penalty plein de sang froid (68e minute, 2-0). Le dernier but ukrainien venait des pieds de Malinovsky, le buteur du match aller, qui ponctuait une belle action collective en ne laissant aucune chance à Penneteau. Résultat final : 3 à 0 à la faveur des Ukrainiens. C'est donc le Zarya Luhansk qui disputera les barrages, dernier stade avant la phase de poules de l'Europa League.