Levez la tête, les nuits des étoiles filantes ont débuté!

Comme chaque été, la Terre traverse en cette période un essaim de poussières laissées par la comète Swift-Tuttle. Ces poussières pénètrent à grande vitesse dans l’atmosphère terrestre, formant ainsi des étoiles filantes. D’après les experts, cette année 2015 promet d’être exceptionnelle.

Préparez-vous à observer des pluies d’étoiles filantes. Depuis vendredi et jusqu'au 16 août, mieux vaudra de temps à autres lever le nez durant vos nuits d’été pour profiter de l’époustouflant spectacle offert par les Perséides.

Cette année, le cru s’annonce prometteur. Les conditions sont en effet réunies pour percevoir un maximum de poussières d’étoiles. La lune décroissante laissera la place aux lueurs filantes. Reste à espérer que les nuages en feront de même.

Durant cette période, la Fédération francophone d'Astronomes amateurs de Belgique (FFAAB) organise les 25e "Nuits des étoiles", afin de permettre aux amateurs d'observer le ciel dans des conditions optimales.

Les treize clubs membres de la fédération, situés en Wallonie et à Bruxelles, participent à l'événement, proposant au public de rencontrer des passionnés et d'observer les étoiles filantes mais également Saturne, la lune et des galaxies nébuleuses, entre autres.

Il n'est pas nécessaire de se munir d'instruments spécifiques pour voir ces étoiles filantes, précise Frédéric Thienpont, secrétaire de la FFAAB. Le meilleur moyen de les apercevoir à l'oeil nu est de s'allonger.

La pollution lumineuse en Belgique empêche toutefois la visibilité d'une bonne partie de ces Perséides, généralement observables entre fin juillet et fin août, avec un pic le 12 août. Durant cette période, leur fréquence peut atteindre 120 météores par heure. "Chez nous, en général, on en voit une dizaine par heure", ajoute Frédéric Thienpont.