Nombre record d'entreprises familiales données "gratuitement"

L’an dernier, quelque 1.600 entreprises familiales en Flandre ont été données à des héritiers ou proches sans que des droits de donation aient été versés. C’est un record. Un nombre croissant de propriétaires règlent plus tôt leur succession, afin de ne pas devoir payer d’impôts sur les donations, indique l’hebdomadaire dominical Het Nieuwsblad op Zondag.

Il y a trois ans, le gouvernement flamand adoptait une mesure qui permettait aux propriétaires d’une entreprise familiale d’éviter de devoir payer des droits de donation s’ils réglaient à temps leur succession en passant leur entreprise à un héritier ou un proche.

Alors qu’en 2011, quelque 300 entreprises familiales ont ainsi été données en Flandre, l’an dernier ce fut le cas pour 1.600 PME. Ce qui est un record. L’information est rapportée ce dimanche par l’hebdomadaire Het Nieuwsblad op Zondag, sur base de chiffres obtenus par le député flamand Robrecht Bothuyne (CD&V).

"A l’heure actuelle, un nombre important d’entreprises sont dirigées par des personnes âgées de plus de 55 ans", explique Bothuyne (photo). "Ils doivent donc songer dans les 10 ans à venir à la succession à la tête de leur entreprise. C’est pourquoi nous voulons attirer l’attention de ces chefs d’entreprises pour qu’ils s’occupent à temps de leur succession".

Si une entreprise familiale n’est reprise qu’après le décès de son directeur, les impôts à payer ont été majorés en Flandre.

BELGA/VAN ASSCHE