Pierre Claver Mbonimpa sera soigné en Belgique

Le défenseur burundais des droits de l’Homme (photo principale), grièvement blessé lors d’une tentative d’assassinat en début de semaine, est attendu ce dimanche soir en Belgique pour y être soigné. L’information a été rapportée par l’organisation SOS Médias Burundi et confirmée par un autre défenseur des droits de l’Homme burundais, Pacifique Nininahazwe, qui indique que l’état de Mbonimpa est stable.

La Belgique avait proposé vendredi d’accueillir Pierre Claver Mbonimpa, blessé notamment au visage et reposant en soins intensifs. Ses proches avaient rapidement décidé d'extraire le défenseur des droits de l’Homme du Burundi, secoué par des violences. Ils avaient envisagé soit le Kenya, soit un pays européen. L'offre de la Belgique a dès lors été saisie au vol.

Pierre Claver Mbonimpa a été autorisé par la justice burundaise à partir se faire soigner à l'étranger, malgré une procédure ouverte contre lui depuis 2014 pour atteinte à la sûreté de l'Etat.

Mbonimpa, figure respectée de la défense des droits de l'Homme au Burundi, a été blessé lundi soir d'une balle au visage, tirée par des hommes à moto à Bujumbura, alors qu'il rentrait à son domicile.

Il est poursuivi en justice pour avoir affirmé que des Imbonerakure - les membres de la Ligue de jeunesse du parti au pouvoir CNDD-FDD - recevaient une formation paramilitaire dans l'est de la République démocratique du Congo voisine. Il avait été remis en liberté provisoire fin septembre 2014, après quatre mois et demi de détention préventive dans cette affaire. Mais il lui était interdit de quitter le pays.