Direction et syndicats d’Aviapartner s’accordent

Au lendemain du bref arrêt de travail spontané d’une partie du personnel du bagagiste, lundi après-midi à Brussels Airport, la réunion entre direction et syndicats d’Aviapartner s’est avérée positive ce mardi. Aucune nouvelle action de protestation contre la pression de travail n’est prévue. Les employés avec un contrat temporaire ont reçu une sécurité d’emploi jusqu’à la fin de l’année, et environ 25 travailleurs temporaires seront engagés dès cette semaine.

Une partie du personnel du bagagiste Aviapartner a interrompu le travail brièvement lundi après-midi, provoquant des retards sur plusieurs vols. Il voulait souligner plusieurs facettes de son mécontentement : la suppression unilatérale de la carte de parking, le vieillissement du matériel de travail, la réduction du nombre d’heures contractuelles de 6 à 4 heures, et le manque d’effectifs.

Syndicats et direction se sont concertés à la suite de cette action de protestation, et les syndicats sont satisfaits du résultat. "La direction a apporté suffisamment de garanties. Nous sommes contents", affirmait Sophie Crombain (syndicat libéral). "Elle s'est engagée à revoir à la hausse plusieurs contrats et prévoit d'engager du personnel supplémentaire", a-t-elle détaillé, sans toutefois préciser le nombre de travailleurs appelés à intégrer la société de manutention.

"En ce qui concerne les révisions de contrats, plusieurs travailleurs engagés comme intérimaires bénéficieront d'un contrat à durée déterminée jusqu'à la fin de l'année", a précisé la syndicaliste, ajoutant que certains travailleurs à temps partiel verront leur contrat revalorisé, passant de 20 à 30 heures par semaine.

Par ailleurs, la direction s'est engagée à rendre opérationnelles toutes les climatisations dans les push, ces véhicules destinés au stationnement des avions où, par temps chaud, "il fait parfois 50 degrés", selon Sophie Crombain. Aviapartner a également promis que le matériel trop ancien ne serait plus utilisé.

La société, en concurrence avec Swissport, représente 40% du marché à Brussels Airport.