Bonne moisson de céréales grâce à la sécheresse

Le manque de pluie de ces derniers mois n’aura pas été favorable à la récolte des pommes de terre en Belgique. Le prix des tubercules pourrait ainsi tripler en raison d’une production de 15% inférieure à la normale. Mais pour les céréales, la sécheresse se révèle par contre une bonne chose. "Elles sont de bonne qualité", atteste un agriculteur du Brabant flamand.

A la suite du printemps frais et de la sécheresse de cet été, la récolte de pommes de terre est nettement moins importante cette année. Elles sont de plus petite taille et il est question d’une production de 15% inférieure à celle de 2014. Conséquence, le prix des tubercules va augmenter. Il pourrait même tripler par rapport à l’an passé.

Pour les céréales, la sécheresse est par contre de bon augure. "Une année sèche est toujours meilleure pour le grain", témoigne Walter Everaert, agriculteur dans la localité de Leefdaal, en Brabant flamand. "Nous avons pu travailler avec de merveilleuses conditions météorologiques. Les céréales ont bien pu se développer et nous avons pu les récolter dans d’excellentes conditions. C’est une belle récolte, de bonne qualité", conclut Everaert.

D’après Frank Deboosere, le Monsieur Météo de la VRT, la sécheresse n’est pas encore terminée. Et cela bien que certaines régions de Belgique vont voir tomber de grosses pluies ce jeudi soir et dans la nuit. Mais en beaucoup d’endroits, cela ne sera pas suffisant pour que l’eau puisse réellement irriguer le sol desséché.