Mettre l’accent sur les compétences plutôt que les diplômes

Depuis un an environ, l’Office flamand pour l’emploi VDAB encourage tant les employeurs que les demandeurs d’emploi à attacher davantage d’importance aux compétences plutôt qu’aux diplômes et à l’expérience professionnelle concrète lors de la recherche de candidats pour des places vacantes. Les recherches s’avèrent ainsi plus fructueuses pour les deux parties, et dirigent parfois les chômeurs vers des emplois auxquels ils n’auraient pas songé. C’est une bonne chose quand on sait que l’offre d’emplois en Belgique, et tout particulièrement en Flandre, n’avait plus été aussi importante depuis 2007.

L’Office flamand pour l’emploi VDAB conseille en premier lieu aux demandeurs d’emploi de souligner leurs compétences dans leurs lettres de candidature et leur curriculum vitae, plutôt que de citer uniquement leurs diplômes. Sur le site internet du VDAB, il est d’ailleurs possible d’écrire un CV d’une part et une offre d’emploi d’autre part en énumérant les compétences acquises ou recherchées.

D’après le VDAB, 80% des offres d’emplois et 65% des curriculum vitae citent des compétences qui s’avèrent plus précieuses que la liste des diplômes pour trouver un emploi adéquat pour un chômeur ou un candidat adéquat pour une place vacante.

"L’avantage pour l’employeur", précise l’administrateur-délégué du VDAB, Fons Leroy (photo), "est qu’il y a ainsi davantage de profils qui entrent en ligne de compte pour trouver un candidat adéquat". Un demandeur d’emploi peut de son côté poser sa candidature pour davantage de places vacantes que celles qui correspondent uniquement à ses diplômes.

Des compétences qui sont souvent requises dans des offres d’emplois qui arrivent au VDAB sont "pouvoir coordonner une équipe" et "suivre le stock, constater ce qui manque et effectuer des commandes". Elles s’appliquent à une large gamme de qualifications ou parcours professionnels.

Le VDAB a développé une banque de données qui permet de réaliser une meilleure adéquation entre les profils de demandeurs d’emploi et les places vacantes.

Offres d’emplois au plus haut depuis 2007

Remplir mieux et plus rapidement les places vacantes est d’autant plus important que le nombre d’offres d’emplois n’avait longtemps plus été aussi élevé qu’en ce moment. Les services à l’emploi en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ont en effet reçu au printemps un total de 109.749 offres pour des places vacantes. C’est un record en 9 ans, indiquent les chiffres de l’Office national de l’emploi (Onem).

Et la situation en Flandre est particulièrement prometteuse. Quelque 92.000 offres d’emploi y ont été lancées - soit 21% de plus qu’à la même époque l’an dernier. C’est d’autant plus positif qu’on a recensé en Flandre, au printemps, moins de pertes d’emplois en raison de licenciements collectifs et de faillites.

D’après la porte-parole du VDAB, Shaireen Aftab, l’augmentation des postes vacants s’explique par une meilleure conjoncture économique. Les secteurs qui, en Flandre, offrent à l’heure actuelle le plus de places vacantes sont les soins de santé, le transport et la logistique, la métallurgie et la fabrication de machines.