"Ne laissez pas vos enfants jouer sur les voies"

En juillet, Infrabel le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire a enregistré 45 incidents impliquant des passants sur ou à côté des voies de chemin de fer. "C’est un nombre inquiétant, car cela constitue un risque réel d’accident" a confié Frédéric Petit, le porte-parole d’Infrabel.

L’an dernier, durant les deux mois des vacances d’été, on a enregistré 69 cas de personnes traversant les voies. Or, en juillet de cette année, on est déjà à 45 cas, soit 15% de plus que l’année dernière, selon Het Laatste Nieuws.

"Par miracle il n’y a pas eu de morts cette année, mais en 2014 on déplorait 9 accidents mortels et 7 blessés graves" avertit Frédéric Petit.

"On remarque que, pendant l’été, ce sont essentiellement des enfants qui jouent sur les voies. Vous ne laisseriez jamais vos enfants jouer sur l’autoroute, alors pourquoi les laisser sur le domaine ferroviaire, le risque est tout aussi élevé", prévient un porte-parole d’Infrabel.

Rien que durant le premier mois d’été, le retard accumulé à cause de personnes le long ou sur les voies est de 6.204 minutes, soit à peu près 3 heures de retard par jour.

La note peut s’avérer élevée pour les contrevenants car la SNCB peut réclamer jusqu’à 3.000 euros d’amende et 89 euros par minute de retard.