Première victoire de Louvain, Ostende prend la tête du championnat

Oud-Herverlee Louvain a battu Charleroi 2 à 0, La Gantoise a battu Saint-Trond 1 à 0 et Ostende a créé la surprise en battant Anderlecht 3-1. Ostende prend la tête du championnat et Mouscron-Péruwelz est lanterne rouge.

Oud-Heverlee Louvain devait au moins faire match nul dimanche soir contre Charleroi pour ne plus occuper seul la dernière place de la Pro League de football au terme de la 4e journée.

Les Zèbres, désormais orphelins de Sébastien Dewaest, remplacé par Steeven Willems, espéraient eux rejoindre La Gantoise, tenante du titre, à la 2e place, en infligeant une 4e défaite d'affilée aux Brabançons.

Mais ce sont ces derniers qui au final ont empoché les trois points: 2-0 (mi-temps: 0-0), et refilé la très peu convoitée lanterne rouge à Mouscron-Péruwelz.

La première grosse occasion de la partie fut pour OHL à la 3e lorsque son unique (triple) buteur Jovan Kostovski, faillit exploiter victorieusement un centre de Nicolas Laporte. Mais cela chauffa ensuite le plus souvent devant Rudy Riou, anciennement carolo comme l'entraîneur Jacky Mathijssen et le réserviste Kenneth Houdret qui disputa les 20 dernières minutes.

L'ex-Lensois para ainsi un premier envoi de Francis N'Ganga (7e), avant d'être sauvé par sa transversale suite à une reprise de la tête de David Pollet (préféré à Roman Ferber) suite à un centre du virevoltant Dieumerci Ndongala (15e).

OHL se montra le plus entreprenant dans le deuxième quart d'heure, puis le jeu s'équilibra aux environs de la demi-heure et même un peu avant, mais sans émotions particulières pour les partisans inconditionnels des deux camps. Aux corners c'était néanmoins 2-8 après 45 minutes. Et 1-1 aux véritables occasions (Kostovski - Pollet).

Charleroi allait toutefois rapidement se retrouver mené à la marque suite à un penalty accordé par Monsieur Delacour à Jordan Remacle, qui n'avait rien fait pour éviter le tackle de Martos. John Bostock transforma finement du gauche (1-0, 49e).
Felipe Mazzu réagit en lançant l'ex-buteur de Seraing United Florent Stevance au jeu, dont il retira Christophe Diandy, alors que Neeskens Kebano venait de manquer la conclusion d'une belle action de Ndongala.

On ne voyait pas très bien comment Charleroi, où Ferber remplaça Pollet à la 71e, allait s'y prendre pour ne pas repartir les mains vides.

D'autant que Riou écarta de la jambe un bon tir du gauche de Stevence (72). Et surtout que le grand espoir de... Genk Leandro Trossard (prêté à OHL), qui venait de remplacer le Français Yohan Croizet, frappa de loin sous le corps de Nicolas Penneteau (2-0, 85e) au terme d'une impressionnante chevauchée.

OHL galvauda ensuite encore quelques occasions, et un but inscrit de la tête par Stevence fut annulé pour une hors-jeu imaginaire dans le temps additionnel (90+2).

Laurent Depoitre offre la victoire à La Gantoise

Auteur d'un retour tonitruant en D1, Saint-Trond pouvait même rejoindre Ostende à la première place du championnat. En théorie du moins vu qu'en pratique, il devait pour cela dominer le tenant du titre dans sa luxueuse Ghelamco Arena. Les Canaris y ont certes fait bonne figure, mais se sont quand même inclinés 1-0 suite à un but de Laurent Depoitre à la 28e.

Jean-Luc Dompé a expédié le premier tir de la rencontre dans les bras du gardien gantois Matz Sels sur coup-franc à la 2e minute.
Le portier visiteur William Dutoit fut davantage inquiété par Danijel Milicevic qu'il empêcha de conclure de la tête à la 12e au prix d'une collision qui nécéssita de longs soins. Son adversaire n'était pas indemne non plus, mais moins touché. Depoitre en revanche, dut un moment laisser ses équipiers à dix après un duel viril avec Yvan Erichot qui écopa d'un carton jaune (24e).

Sels fut sérieusement sollicité par Yannis Mbombo dont il détourna cependant l'envoi en corner à la 25e.

Une belle action - la première à l'actif des Buffalos dans ce match - permit cependant aux champions d'ouvrir le score par Laurent Depoitre, plus prompt qu'Alfonso Artabe à la réception d'un centre de Nana Asare (1-0, 28e).

Le coach trudonnaire Yannick Ferrera fut contraint à la 40e de remplacer le précieux Edmilson Jr, touché à la cage thoracique dans un violent contact avec Brecht Dejaeghere, par Gaëtan Hendrickx. L'état du Brésilien semblait inquiétant.

Un heading pas très appuyé de Depoitre mit encore Dutoit à contribution à la 43e, mais le score ne bougea plus avant la mi-temps.

Le deuxième but qui aurait mis La Gantoise à l'abri ne tomba pas et pour cause, puisque Dutoit n'était pratiquement jamais inquiété, Benito Raman remplaçant d'ailleurs Dejaegere à la 74e.
Un surprenant essai de Dompé sur la transversale de Sels réveilla cependant les Gantois. Raman se mit en évidence mais Dutoit para (80e). Et Kalifa Coulibaly, qui avait doublé Depoitre à la 89e, frappa pleine latte dans le temps additionnel (90+3).

Saint-Trond rentre un peu dans le rang mais pas trop (3e avec 7 points) avant d'ouvrir la 5e journée contre Genk vendredi, tandis qu'avec 8 points, La Gantoise talonne Ostende (10).

Défaite d'Anderlecht contre Ostende, désormais en tête du championnat

L'enjeu était clair dimanche après-midi à l'Albert Park en ébullition pour la circonstance. Le gagnant éventuel du choc Ostende - RSC Anderlecht occuperait au moins provisoirement seul la tête du championnat avant d'être rejoint par Saint-Trond en cas de succès des Trudonnaires à La Gantoise, tenante du titre.

Et c'est à la poursuite du KVO, vainqueur 3-1 (mi-temps: 1-0), que se lanceront les Canaris en début de soirée à la Ghelamco Arena (coup d'envoi à 18 heures).

D'emblée conquérante, l'équipe d'Yves Vanderhaeghe a même fait exploser le stade dès la 3e minute lorsque Knowledge Musona a fusillé Silvio Proto du gauche à bout portant dès la 3e minute en reprenant un corner de Franck Berrier au deuxième poteau. La défense mauve, où Kara, qui devait tenir Antonio Milic, avait notamment été surmonté, était demeurée passive.

Elle le sera encore vingt minutes plus tard lorsqu'une erreur monstrueuse de Kara permit à Gohi Bi Cyriac de se présenter seul face à Proto pour venger sa malheureuse expérience anderlechtoise. Sans succès, le gardien visiteur ne se laissant pas dribbler.

Un deuxième goal était clairement à la portée d'Ostende, mais à condition de ne pas galvauder les occasions à l'image de Musona (27e et 39e) et encore Cyriac (32e), dont les envois surmontèrent l'objectif ou filèrent juste à côté.

Anderlecht, surclassé, s'en tirait bien en regagnant les vestiaires avec un handicap minimum à la mi-temps, tout restant par conséquent possible. Ses supporters n'étaient pas pour autant rassurés, mais plutôt consternés, alors que ceux d'Ostende regrettaient le k.o manqué.

A la reprise les mauves n'avaient guère le choix s'ils voulaient éviter le naufrage. Ils eurent la chance de bénéficier d'emblée d'un vent favorable, ou plutôt de la jambe de Milic qui dévia le ballon dans son propre but sur un centre de Frank Acheampong (1-1, 48e).

La physionomie du match avait changé, et le gardien local Didier Ovono eut à son tour un peu de réussite en écartant une tête de Guillaume Gillet via la transversale à la 57e.

Ostende restait cependant dans le coup, et allait même inscrire un superbe deuxième but par... Cyriac, qui cette fois tenait sa revanche, après une belle combinaison entre Berrier et Musona, puis un centre parfait du Français (2-1, 64e).

Besnik Hasi lança alors Stefano Okaka dans la bagarre dont il retira Idrissa Sylla (66e), puis Aaron Leya Iseka, qui doubla Imoh Ezekiel (79e).

Mais c'est Musona qui eut le dernier mot en transformant un penalty stupidement concédé par Kara, lequel laissa l'ancien brugeois Joseph Akpala, à peine monté au jeu, lui chiper le ballon (3-1, 88e).
La première défaite de la saison des Anderlechtois était consommée et s'ils jouaient en jaune, c'est Ostende qui endossait le maillot de leader....