Premières unités mobiles pour demandeurs d’asile

Les premières unités mobiles d'hébergement pour demandeurs d'asile ont été installées lundi après-midi à Arendonk (Anvers) et à Jodoigne (Brabant wallon), en présence du secrétaire d'Etat à l'Asile Theo Francken et du directeur de Fedasil Jean-Pierre Luxen. Au total 150 de ces unités seront installées soit 900 places créées pour faire face à l'afflux de migrants auquel est confronté la Belgique.

Vendredi, le gouvernement fédéral a approuvé la création de 900 places d’accueil temporaires supplémentaires, sous forme d’unités d’habitation mobiles disposées sur des terrains de Fedasil.

Outre Arendonk et Jodoigne, onze autres centres Fedasil accueilleront des unités mobiles, à Bovigny, Charleroi, Florennes, Morlanwelz, Pondrôme, Rixensart, Sugny, Saint-Trond, Broechem, Poelkapelle et Kapellen.

Début août, le gouvernement avait décidé d'augmenter la capacité d'accueil d'environ 2.500 places, en utilisant principalement des anciennes casernes. Face à l'urgence de la situation et en attendant que ces places soient effectivement disponibles, il a été décidé d'en créer 900 via des unités mobiles.

"Cette mesure a l'avantage d'apporter une solution dans un délai très rapide", a souligné Jean-Pierre Luxen. "Les équipes des centres Fedasil vont être renforcées afin que les nouveaux arrivants puissent disposer des mêmes services que les autres."

"Il s'agit d'une opération humanitaire comme la Belgique n'en avait plus connue depuis des années", s'est félicité Théo Francken. Le secrétaire d'Etat s'est également réjoui de "l'excellente collaboration avec la commune, la Défense - ce qui n'avait pas toujours été le cas dans le passé -, la Protection civile et les associations comme la Croix-Rouge, le Ciré,...".

Selon le directeur de Fedasil, les unités mobiles devraient toutes être accessibles d'ici la fin de la semaine. Les premières places dans les casernes seront prêtes dans le courant du mois de septembre, selon lui.

Les casernes retenues sont la caserne Saint-Jean de Tournai, les quartiers (militaires) de Houthalen-Helchteren, Westakkers à Saint-Nicolas/Beveren-Waas, Asiat à Vilvorde et les casernes Saint-Laurent à Liège.