Davantage de patrouilles dans les Thalys et gares internationales

Le Conseil national de sécurité, réuni samedi, a décidé d'intensifier les patrouilles mixtes franco-belges au quotidien dans les Thalys, et de renforcer les patrouilles dans les gares internationales, annonce le Premier ministre Charles Michel dans un communiqué. Les mesures sont d'application dès ce week-end.

Les contrôles seront accrus dans les gares internationales en collaboration avec les zones de police locale, précise le Premier ministre.

Le Conseil national de sécurité rappelle également aux services de la police fédérale et aux zones de police locale "la demande de sensibilisation et de vigilance accrues envers les comportements suspects pour tous les grands événements et les grands rassemblements de personnes". Les contrôles de bagages seront eux aussi renforcés.

Charles Michel s'est par ailleurs entretenu par téléphone vendredi soir avec le président français François Hollande et ils ont convenu "de poursuivre le renforcement de la coopération entre les services français et belges (autorités judiciaires, services de police, services de renseignement, l'Ocam et son service homologue français l'UCLAT) qui ont des contacts permanents".

Deux enquêteurs belges de la police judiciaire fédérale se sont immédiatement rendus en France. Le parquet fédéral a ouvert une enquête judiciaire.

De son côté, la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant a pris contact avec les administrateurs-délégués de la SNCB, de Thalys et d'Infrabel pour envisager "la mise en place opérationnelle des mesures de sécurité spécifiques renforcées dans les trains et dans les gares".

Le Premier ministre rappelle encore les douze mesures de lutte contre le terrorisme déjà prises par le gouvernement, dont l'insertion dans le Code pénal d'une nouvelle infraction terroriste relative au déplacement à l'étranger à des fins terroristes.

Il propose aussi que soit organisée en urgence une réunion conjointe entre les ministres des Transports et de l'Intérieur de Belgique, France, Allemagne et des Pays-Bas "afin de renforcer les mesures opérationnelles de prévention contre le terrorisme, notamment des contrôles d'identité et de bagage".

Charles Michel tient enfin à rendre hommage, au nom du gouvernement, au courage des passagers qui ont réussi à maîtriser l'individu à bord du Thalys, "évitant une tragédie qui aurait pu être bien plus dramatique encore".

Une procédure de distinction honorifique a été initiée, conclut le communiqué.