Moins d’accidents mais autant de tués sur nos routes

Au cours du premier semestre de cette année, le nombre d’accidents et de blessés sur les routes belges a diminué de 6,7% par rapport à la même période en 2014. Le nombre de décès sur place a par contre très légèrement augmenté (passant de 292 à 294), surtout en Wallonie (124 au lieu de 118 au premier semestre 2014). C’est ce qu’indique le baromètre publié par l’Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).

Au premier semestre de cette année, quelque 19.779 accidents corporels et 25.468 blessés ont été recensés sur les routes de Belgique, soit respectivement 1.415 et 1.815 de moins que pendant les six premiers mois de 2014.

La Région flamande a enregistré les meilleurs résultats, avec des diminutions de 8,4% des accidents, de 7,8% des blessés et de 3% des tués, leur nombre passant à 162. La Wallonie a par contre vu le nombre de tués progresser de 5,1%, ce qui constitue la fin d'une tendance à la baisse constante depuis 2011, déplore l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Les accidents (-4,3%) et les blessés (-6,1%) ont toutefois été moins nombreux.

Les chiffres sont globalement stables en Région bruxelloise, avec une diminution de 1,5% des accidents, mais une légère hausse des blessés (+0,1%) et des tués (de 7 à 8).

La baisse des accidents a principalement profité aux motards (-14,7%) et cyclistes (-12,9%). Le nombre de tués dans des accidents impliquant des poids lourds a fondu (-34), compensant ainsi partiellement la forte hausse du premier semestre de 2014 (+21). Les décès ont également été moins nombreux sur les autoroutes (-12).

Un Plan flamand de sécurité routière en préparation

"Avec un total de 400 morts sur les routes de Flandre, l’année 2014 a été une véritable catastrophe pour la sécurité routière", réagit le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), aux chiffres de l’IBSR.

"Après une tendance à la baisse pendant des années, nous avons vu en 2014 des chiffres très noirs. C’est la raison pour laquelle nous avons immédiatement pris des initiatives l’an dernier, notamment dans le domaine des formations à la conduite et de l’installation de radars tronçon. Les chiffres plus positifs pour 2015 doivent être le symbole d’un revirement de situation".

Et le ministre Weyts (photo) d’annoncer qu’un "Plan flamand de sécurité routière est en préparation. Il contiendra des mesures drastiques dans les domaines de la prévention et du respect des règles".