Nemmouche aurait aussi retenu des Français en otage

Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour enlèvement et séquestration de quatre journalistes français en Syrie à l’encontre du Français d’origine algérienne Mehdi Nemmouche (30 ans), qui est le principal suspect (photo) du quadruple assassinat perpétré au Musée Juif de Bruxelles en mai 2014. C’est ce qu’indique le journal français Le Monde ce samedi.

L'enquête judiciaire porte sur l'enlèvement de quatre journalistes français retenus en otage pendant 10 mois en Syrie. Le journaliste du Point, Nicolas Hénin, un des quatre journalistes retenus en otage, avait en effet indiqué avoir reconnu Mehdi Nemmouche comme l'un de ses geôliers en Syrie. Il l'avait décrit comme particulièrement violent.

L'ouverture de cette information judiciaire intervient après une enquête préliminaire de plus d'un an, indique Le Monde.

Le Français d’origine algérienne Mehdi Nemmouche est actuellement en détention préventive à la prison de Bruges (Flandre occidentale). Il est le principal suspect du quadruple assassinat perpétré au Musée juif de Bruxelles le 24 mai 2014.

Le 30 mai 2014, il était interpellé à la gare routière de Marseille - à bord d’un autocar en provenance d’Amsterdam via Bruxelles - en possession d’armes ressemblant à celles visibles sur la vidéosurveillance (photo) de la fusillade au Musée juif, d’une casquette semblable à celle que portait le tueur et d’une caméra.

Il était placé en garde à vue pour assassinat, tentative d'assassinat, détention et transport d'armes, en lien avec une entreprise terroriste. Dans une vidéo trouvée par les enquêteurs lors de son arrestation, une voix "off" qui ressemble à celle du suspect revendique l'attentat. Le 31 mai 2014, un mandat d'arrêt européen était émis par la justice belge contre Nemmouche.

Présenté le 4 juin 2014 au parquet général du tribunal de Versailles (Yvelines), il annonce d'abord son intention de s'opposer à son extradition en Belgique, mais y renonce le 10 juillet. Il était ensuite remis à la justice belge.