Davantage de PME veulent engager du personnel

Quelque 31% des petites et moyennes entreprises en Flandre envisagent d’engager du personnel supplémentaire encore avant la fin de l’année. C’est la première fois depuis juin 2011 que les intentions d’embauche des PME dépassent les 30%. C’est ce qu’indique le bureau SD Worx spécialisé en fiscalité et ressources humaines, sur base d’une enquête trimestrielle.

Il y a trois mois, un peu moins de 25% des petites et moyennes entreprises (PME) interrogées en Flandre envisageaient d’engager du personnel supplémentaire à courte échéance. "Il semble donc que la situation évolue de façon positive du point de vue des intentions d’embauche, notamment parce que la différence entre les pessimistes et les optimistes se creuse toujours davantage", explique le bureau SD Worx.

Ce sont avant tout les grandes PME, qui emploient entre 50 et 99 personnes, qui se montrent optimistes, tout comme les PME du secteur secondaire, à savoir l’industrie.

SD Worx souligne néanmoins que l’optimisme reste "hésitant", parce que les petites et moyennes entreprises ne sont pas encore certaines qu’elles auront davantage de travail à offrir.

L’étude note certaines différences régionales. Ainsi les PME flamandes sont plus optimistes que celles implantées en Wallonie. Quelque 31% des PME en Flandre songent en effet à engager encore d’ici la fin de l’année, alors que 22% seulement en Wallonie envisagent d’embaucher encore en 2015. A Bruxelles, 14% des PME pensent engager du personnel supplémentaire à courte échéance.

Le même type de prévision se dessine lorsqu’on demande aux PME quelles sont leurs intentions d’embauche à plus long terme, indique SD Worx. Le bureau a interrogé 640 entreprises employant entre 5 et 100 personnes. La marge d’erreur est de 3%.