L’action policière au Pukkelpop fait un flop

Annoncée à grands coups médiatiques, l’opération policière de lutte contre la drogue au festival Pukkelpop a fait un flop. Les raisons sont pour le moins surprenantes: le terminal Bancontact mis en place pour permettre aux agents de sanctionner directement la possession de stupéfiants ne fonctionnait pas. "L’appareil n’était pas muni de la bonne puce".

Cette année, le début du festival Pukkelpop a été marqué par l’annonce d’un renforcement de la lutte contre les stupéfiants : la police allait activement éplucher les réseaux sociaux, et celui qui se faisait prendre en possession de drogue devait immédiatement s’acquitter d’une amende via une transaction Bancontact (lire à ce sujet notre article).

L’idée semblait moderne, si ce n’est que la technologie a connu des ratés : "la puce adéquate ne se trouvait pas dans le terminal" explique le porte-parole du parquet, Dominique Renotte, à l’hebdomadaire Humo. "Pukkelpop est sponsorisé par Proximus, mais nous travaillons avec un opérateur différent. De plus, les lignes téléphoniques étaient systématiquement occupées."

Lire la suite de l’article sur le site de notre partenaire DaarDaar