Homans: "70% des demandeurs d’asile viendront en Flandre"

La ministre flamande du Logement et de l’Intégration sociale, Liesbeth Homans (N-VA), estime que 7 demandeurs d’asile sur 10 qui seront reconnus chercheront un logement en Flandre. Elle a calculé que cela fera un total de 22.000 nouveaux venus qui devront avoir un logement permanent d’ici la fin de l’année. Homans estime que la Flandre est prête pour les accueillir.
Jasper Jacobs

"Il s’agit évidemment d’estimations, mais nous escomptons 22.000 nouveaux venus en Flandre" d’ici la fin de l’année, indiquait Liesbeth Homans vendredi soir. Soit 70% des demandeurs d’asile qui seront reconnus en Belgique.

"Je pense qu’il est évident que nos instruments fonctionnent. Ce qui est un grand avantage par rapport à d’autres Régions. Nos structures et nos instruments fonctionnent", se félicitait la ministre flamande du Logement. "C’est plutôt un problème de capacité, qui implique qu’il faudra réaliser des efforts financiers accrus. Nous l’avons aussi dit ce vendredi".

Jusqu’à leur reconnaissance officielle, les demandeurs d’asile sont sous la responsabilité des autorités fédérales. "Le budget pour l’accueil est actuellement de 280 millions d’euros", avait précisé le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA). Pour l’an prochain, il faudra 600 millions d’euros supplémentaires.

Le gouvernement fédéral escompte aussi que la crise actuelle d’asile coûtera l’an prochain environ 120 millions d’euros supplémentaires en revenus d’intégration (revenu minimum).

Financer aussi l’intégration citoyenne

Toujours selon les calculs de la ministre Homans, quelque 20.160 trajets d'intégration devront être organisés pour les nouveaux venus. Le coût budgétaire devrait s'élever à 83 millions d'euros.

Les écoles devront également être en mesure d'accueillir les enfants de ces réfugiés. La ministre de l'Enseignement, Hilde Crevits (CD&V), veut assouplir les règles d'octroi des moyens destinés aux classes d'accueil d'enfants allophones. Actuellement, ces moyens sont déterminés le 1er septembre.