La plaque personnalisée deux fois plus chère

Le conseil des ministres a approuvé vendredi un arrêté royal de la ministre de la Mobilité et des Transports Jacqueline Galant (MR) qui fera passer le prix des plaques d’immatriculation personnalisées de 1.000 à 2.000 euros. D’autres hausses de tarifs sont également prévues pour l’enregistrement de véhicules.

Au cabinet de la ministre de la Mobilité Galant, on rappelle que les tarifs n'avaient plus évolué depuis quinze ans et cela alors que ceux-ci restaient à un niveau relativement bas par rapport aux tarifs dans nos pays voisins.

Cette modification des redevances répond à deux objectifs. D’une part la couverture de certains frais du concessionnaire, actuellement bpost. Et d’autre part une meilleure couverture de certains frais de fonctionnement de la Direction de l'immatriculation des véhicules (DIV).

Si le prix des plaques d’immatriculation personnalisées, dont la popularité a augmenté, passe de 1.000 à 2.000 euros, d’autres hausses de tarifs sont également prévues dans le domaine de l’enregistrement de véhicules. Ainsi, la délivrance d’un certificat d’immatriculation ou la réalisation d’un duplicata coûtera dorénavant 30 euros.

L’établissement d’un nouveau certificat d’immatriculation - par exemple à la suite de modifications des données techniques ou administratives - coûtera 45 euros. Un certificat temporaire de courte durée coûtera lui 75 euros, alors que pour obtenir un "numéro vert" pour une conduite d’essai notamment, il faudra bientôt débourser 100 euros.