Participation record de villes au Dimanche sans voiture

Pas moins de 33 villes et communes de Flandre et en Région bruxelloise prendront part dimanche 20 septembre à la journée sans voiture qui clôture traditionnellement la Semaine de la mobilité, axée sur les moyens de transport alternatifs en ville. C’est un record de participation.
BELGA/BOGAERTS

A côté de grandes villes telles que Bruxelles, Anvers et Gand, de petites communes rurales comme Dixmude et Ichtegem prennent part cette année au Dimanche sans voiture, qui veut promouvoir l’utilisation du train, tram, bus, vélo ou des patins en ville. Dans les communes d’Eppegem, Hamme, Lierre et Sint-Kruis, l’initiative émane de certains quartiers et associations.

Kontich (province anversoise) organise le 19 septembre un Samedi sans voiture, tandis que Bornem (province d’Anvers) étend l’initiative aux deux jours du week-end. Hasselt, Louvain, Deinze, Tielt et Anzegem avaient déjà organisé plus tôt dans l’année une initiative semblable. Quant à Saint-Trond et Izegem, elles attendent le dimanche 27 septembre.

Au total, ce sont donc plus de 40 villes et communes qui prennent part à l’initiative visant à améliorer la qualité de l’air dans les villes et communes, à ralentir ainsi les changements climatiques et à désengorger les noyaux urbains. Tout en maintenant un caractère ludique à l’événement, afin d’attirer davantage de participants.

Le Dimanche sans voiture est lié, dans toutes les localités participantes, à une série d’activités dans les rues dégagées, comme par exemple des promenades à vélo culinaires, des marchés de produits du terroir, des concerts de musique, des courses de kart, ou des brunchs de rue.

L'ensemble de la Région bruxelloise sera fermée à la circulation de 9h30 à 19h dimanche 20 septembre. Les véhicules tout de même autorisés à circuler ce jour-là à Bruxelles devront respecter la vitesse maximale de 30 km/h.