Quatre universités belges parmi les 200 meilleures au monde

La KU Leuven (82e place, photo) et sa consœur francophone UCL (149), l’Université de Gand (124) et l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB) (194) figurent dans le top 200 du classement annuel QS World University Rankings, publié ce mardi. Trois autres universités belges y sont également reprises : l’Université Libre francophone de Bruxelles (ULB), l’Université de Liège (ULg) et l’Université d’Anvers.

L’Université catholique de Louvain KU Leuven figure donc à la 82e place du classement général du QS World University Rankings, suivie par l'Université de Gand (124e, photo), l'Université catholique de Louvain (UCL) (149e) et la Vrije universiteit Brussel (VUB) (194e).

L'Université libre francophone de Bruxelles (ULB), qui figurait l'an dernier à la 173e place, sort du top 200 (207e place). L'Université de Liège (ULg) progresse, passant de la 272e à la 265e place. L'Université d'Anvers se classe 208e.

Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) reste au sommet de ce classement, suivi par l’université de Harvard (2e), l'université de Cambridge et celle de Stanford (à égalité en 3e position). Cette année, l'école polytechnique de Zurich entre dans le top 10, tandis que deux universités de Singapour enregistrent la plus forte avancée dans le classement.

La 12e édition du QS World University Rankings se base sur plusieurs indicateurs. Pour ce qui est de la réputation de l'université, la KUL se classe 63e et l'UCL 118e dans le monde.

L'ULB, elle, se place en bonne position dans le classement des universités "internationales" (101e), un paramètre qui mesure la diversité au sein de l'établissement. L'attractivité de la Belgique aux yeux des universitaires étrangers s'explique par sa "position centrale en termes de politique européenne" ou encore par son "haut degré de qualité de vie", indique le rapport.

Le Ranking comprend également un classement des universités par taux de citation: la KUL devance ici encore les autres formations universitaires belges (46e), suivie par l'ULg (139e).

Les universités de Hasselt et Namur partenaires

Les recteurs de l'Université de Namur, Yves Poullet, et de l'Université de Hasselt, Luc De Schepper, signent ce mardi un accord de coopération pour renforcer leurs collaborations dans l'enseignement et la recherche.

Stimuler davantage la mobilité des étudiants, enseignants et chercheurs est un objectif commun des deux universités, en Belgique et à l'étranger. "Si nous pouvons établir de beaux accords de collaboration avec une université à une heure de distance de Hasselt, nous devons saisir cette occasion", estime Luc De Schepper.

Les deux universités mettront notamment sur pied des doctorats communs. Des professeurs des deux institutions accompagneront donc un doctorant durant 4 années. Le jeune chercheur pourra faire ses recherches tant à Namur qu'à Hasselt. Deux projets de doctorats communs seront déjà lancés ce mois-ci.

L'accord ouvre en outre la voie aux échanges d'étudiants, d'enseignants et de chercheurs. Ainsi, des étudiants de Hasselt pourront dès la prochaine année académique, via Erasmus Belgica, étudier tout un semestre à Namur, et vice-versa. "Avec Namur nous partageons déjà le même ADN. Nous avons la même taille et nous nous ressemblons au niveau de l'offre de formations et des priorités de recherche", ajoute Luc De Schepper.

"L'Université de Namur entend réaffirmer par cet accord sa tradition d'accueil d'étudiants néerlandophones. Nous sommes fiers d'avoir contribué dans le passé à la formation d'étudiants flamands, comme le regretté Jean-Luc Dehaene ou Michel Delbaer, président du Voka", se réjouissait Yves Poullet.