La Gantoise sans complexe face à Lyon

La Gantoise n’a pas loupé ses débuts en Ligue des Champions. Réduite à neuf, mercredi soir, l’équipe de Hein Vanhaezebrouck a arraché l’égalisation 1-1, le gardien des Buffalos ayant arrêté un penalty en fin de rencontre. "A 11 contre 11 nous aurions pu gagner" était le sentiment général dans les tribunes du Ghelamco Arena.

La Gantoise et l'Olympique lyonnais se sont quittés dos à dos (1-1) lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions de football mercredi soir à la Ghelamco Arena.

Les buts ont été inscrits par Christophe Jallet (58e, 0-1) et Danijel Milicevic (68e, 1-1).

A noter l'exclusion de Brecht Dejaegere dès la 41e, ainsi que celle de Thomas Foket à la 88e.

Gand a dominé malgré son infériorité numérique

La Gantoise a démarré cette rencontre sur les chapeaux de roues en se procurant une énorme occasion dès la 10e minute. Laurent Depoitre qui avait pris le dessus sur Samuel Umtiti se présenta en effet seul devant Anthony Lopes qui réussit à dévier sa frappe sur la transversale.

Bien en jambes dans cette première période, les Buffalos ont cru un court instant au bonheur à la 28e lorsque Depoitre marqua en position hors-jeu. La rencontre allait cependant prendre une autre tournure après l'exclusion de Brecht Dejaegere pour une semelle sur le capitaine lyonnais Maxime Gonalons.

Cette infériorité numérique n'empêcha cependant pas La Gantoise de se créer une dernière belle occasion juste avant la mi-temps. Après un bon travail de Moses Simon, Depoitre isola Renato Neto qui laissa piteusement passer l'aubaine devant Lopes (44e).

Coup dur pour La Gantoise à la 58e lorsque Christophe Jallet reprit victorieusement de la tête un corner botté par Matthieu Valbuena (0-1).

Mais la force de caractère des Buffalos leur permit d'égaliser 10 minutes plus tard. Une frappe sèche de Danijel Milicevic, bien décalé par Sven Kums, transperça en effet la défense lyonnaise (1-1).

Le score ne changea plus malgré un penalty d'Alexandre Lacazette magnifiquement détourné par Matz Sels, l'homme du match pour les Gantois.

Le Zenith pointe en tête du groupe

Dans le même groupe (H), le Zenith Saint-Pétersbourg s'est imposé 2-3 à Valence grâce à Witsel. Sans marquage, le Diable Rouge décocha une frappe tendue à ras de terre qui toucha le poteau droit avant de rentrer dans le but. Le Zenith pointe donc à la première place du groupe H avec 3 points. La Gantoise et Lyon suivent avec un point chacun tandis que Valence ferme la marche.

"On aurait pu obtenir plus"

Danijel Milicevic, le buteur local, se montrait ravi du point conquis face à l'Olympique Lyonnais. "Nous avons obtenu un point important à la maison. C'est dommage d'avoir terminé la rencontre à neuf. Après l'expulsion de Brecht Dejaegere on a continué à jouer au football tout en gardant le contrôle. Et puis il y a eu cet arrêt magnifique de Sels sur le pénalty de Lyon en fin de rencontre. On a eu du mal dans les dernières minutes à cause de la pression lyonnaise. Ce match nul obtenu à neuf nous donne de la confiance pour la suite de la compétition".

De son côté, Laurent Depoitre a fait un match plein et s'est même vu refuser un but pour hors-jeu. "Notre premier point est dans la poche mais on aurait pu obtenir plus. A la fin de la première période on s'est retrouvé à 10. J'ai marqué mais mon but a été annulé pour hors-jeu et puis il y a eu ce tir qui a fini sur la transversale en début de match. Des petits détails auraient pu donner une autre issue à la rencontre. Si on avait pu inscrire ce but en première période, on aurait réussi à contrôler la partie et à prendre les trois points au lieu d'un seul", a conclu Depoitre.

Le portier gantois Matz Sels a été le sauveur des Buffalos en détournant magnifiquement un penalty en toute fin de rencontre. "Je devais arrêter ce pénalty pour l'équipe. C'était ma mission. Surtout après l'expulsion de Thomas Foket où l'on s'est retrouvé à neuf joueurs. Si on termine ce match à onze, on le gagne. En première période, on n'a donné presque aucune occasion à nos adversaires et nous étions les seuls à être dangereux. J'ai tout fait pour garder le zéro mais j'ai quand même dû me retourner sur l'occasion de Jallet. Mais heureusement que l'on a réussi à revenir au score tout en maintenant ce nul jusqu'au bout. On peut être satisfait avec ce point", conclut Sels.

Hein Vanhaezebrouck se montrait particulièrement heureux de la prestation de ses joueurs. "Je suis fier de mes gars. Nous méritions d'atteindre la pause avec un but d'avance. Malheureusement, nous ne marquons pas et nous nous retrouvons à 10. Malgré ce contretemps, nous avons continué à presser notre adversaire et à l'empêcher de jouer. Quelle belle réaction de mes joueurs, même après le 0-1 ! A 11 contre 11, nous aurions peut-être gagné ce match. Mais c'est tout de même le sentiment de satisfaction qui domine".

L’entraîneur lyonnais vante les mérite des Buffalos

L'entraîneur lyonnais, Hubert Fournier, était quant à lui déçu du résultat final et vante le mérite des Buffalos.

"C'est une déception de terminer sur un penalty raté. Nous avons été bousculés par la fougue de La Gantoise qui a débuté avec beaucoup d'envie. La supériorité numérique devait nous permettre de gagner ce match-là. On devait au minimum garder le 0-1. Mais nous prenons un but que je qualifie de 'stupide'. Et puis, sur ce penalty (à la 88e), le destin nous joue un sale tour. L'avenir nous dira si ce penalty manqué par Lacazette pèsera. Nous n'avons pas été capables de marquer durant nos temps forts en deuxième période. C'est un regret mais c'est aussi le mérite de La Gantoise. C'est d'autant plus dommageable que Valence a perdu à domicile. Le prochain match à Lyon face aux Espagnols sera déjà très très important".