Le SP.A veut faire de la politique autrement

Le SP.A a lancé vendredi son projet "Jij maakt Morgen" (C'est toi qui fais demain) qui vise à rendre la politique plus ouverte et participative. Quarante soirées de discussions seront organisées pour sonder le cœur et les reins de la société autour de quatre thèmes: mobilité, emploi, fiscalité, bien-être des jeunes. Les propositions qui en sortiront seront discutées au sein du parti et soumises ensuite au congrès.
Jonas Roosens

Le président des socialistes flamands John Crombez et la vice-présidente Stephanie Van Houtven ont présenté le projet. "Il y a une nouvelle donne politique", estime le John Crombez: "de plus en plus de gens essaient de changer le monde en s'investissant dans leur rue, leur quartier, leur commune ou par le biais d'une organisation nationale ou internationale".

Le SP.A veut donc soutenir cet engagement. Pour y arriver, il a l'intention de changer ses règles de fonctionnement en se concentrant sur la participation et la discussion ouverte.

"Les gens doivent être convaincus que leur voix compte, et pas seulement celle des lobbys ou des grandes entreprises", a souligné la députée flamande Freya Van den Bossche, l'une des chevilles ouvrières du projet.

L'opération n'entraînera pas un changement de nom du parti, a précisé le président. Il ne s'agirait que d'un changement d'emballage, font remarquer les socialistes.