Liesbeth Homans recevrait une cinquantaine de mails haineux par jour

La ministre flamande de l’Intérieur Liesbeth Homans (N-VA) semble être une habituée des courriels malveillants. Dans un entretien accordé au quotidien Het Nieuwsblad, elle raconte ne pas se laisser contrarier par ce genre de messages, excepté lorsqu’ils constituent une faute déontologique, comme ce fut le cas il y a quelques jours.

"Sans exagérer, je reçois cinquante mails par jours contenant toutes sortes de reproches", indique Liesbeth Homans. "Je ne les ai jamais rendus publics".

Jusqu’à la réception d’un courriel du directeur d’une école à Renaix (Flandre orientale), courriel que la ministre a décidé de dévoiler, "car dans sa dernière phrase, il écrivait que tout le monde était bienvenu dans son école, excepté les partisans de la NV-A", explique-t-elle. "J’aurais réagi de la même manière s’il avait rédigé de telles choses sur les membres du SP.A, du PTB, ou de n’importe quelle conviction politique. Il n’a pas envoyé ce mail en tant que personne privée, mais bien comme directeur. La faute déontologique était telle que je n’ai pas pu la laisser passer".

Liesbeth Homans relativise la réception de tant de mails haineux. "Ça fait partie du métier. Je ne suis pas la seule à y être confrontée. Apparemment, en ces temps de médias sociaux et de courriers électroniques, il faut faire avec. Je catalogue cela sous la liberté d’expression".