Bruxelles abandonne le tunnel routier sous Meiser

Sur base des résultats d’une nouvelle étude, le gouvernement bruxellois a écarté l’option de construire un tunnel routier sous la place Meiser pour désengorger ce nœud de circulation à Schaerbeek, à deux pas de la VRT. Des tunnels séparés pour le tram et le métro seront par contre bien construits, et le boulevard Reyers sera bien réaménagé.

Des milliers de voitures passent quotidiennement sur la place Meiser à Bruxelles, engendrant régulièrement un véritable chaos de circulation. C’est la raison pour laquelle le gouvernement bruxellois avait décidé, en mars 2013, de creuser deux tunnels sous la place - l’un pour les voitures et l’autre pour les transports en commun. Ce qui devait accroître la viabilité sur cet axe routier, argumentait le gouvernement régional.

Mais cette option a désormais été écartée, sur base des résultats d'une nouvelle étude."Les trémies du tunnel allaient constituer une barrière physique de 600 mètres entre les deux rives du boulevard Reyers", expliquait le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS). "Or, notre préoccupation première est l'amélioration de la qualité de vie". Selon l'étude, le tunnel n'aurait en outre absorbé que 40 à 50% de la circulation.

Il n'y aura donc plus de tunnel pour les voitures, mais très vraisemblablement deux tunnels séparés pour les trams et pour le métro. Un réaménagement complet de surface avec trottoirs élargis, espaces cyclistes et plantation d'arbres sont également maintenus, en bordure d'un site qui doit être complètement repensé.

Le résultat final sera également moins onéreux. Entre 160 et 180 millions d'euros étaient prévus pour le creusement du tunnel, alors qu'un réaménagement de surface ne nécessitera qu'une partie de ce budget.