Les abattoirs temporaires de Bruxelles boycottés?

Deux cents inscriptions ont été enregistrées auprès des abattoirs temporaires de la Région bruxelloise dans le cadre de la fête du sacrifice, célébrée par la communauté musulmane jeudi. Les abattoirs peuvent pourtant recevoir jusqu'à 1.600 inscriptions, rapporte mardi La Capitale.

Selon le quotidien, de nombreuses mosquées et institutions musulmanes bruxelloises soutiennent le boycott de la fête du sacrifice. Ce boycott fait suite à l'interdiction de sacrifier des moutons sans étourdissement dans les structures temporaires.

La législation européenne prévoit l'obligation d'étourdir les animaux avant l'abattage, sauf pour les rites religieux et à condition que l'abattage ait lieu dans une structure agréée.
Les abattoirs permanents de Flandre et de Wallonie seront les seuls à exécuter cette année l'abattage rituel des moutons sans étourdissement préalable.