Le fédéral doit trouver près de 500 millions d’euros

Afin de maintenir son budget 2015 dans les rails, le gouvernement de Charles Michel doit trouver 113 millions d’euros. Pour l’an prochain, il lui manque 343 millions d’euros. La réunion des principaux ministres ce mercredi est un baptême du feu pour la nouvelle ministre du Budget, Sophie Wilmès (MR, photo), qui succède à Hervé Jamar qui deviendra gouverneur de la province de Liège.

Pour tenir ses engagements face aux autorités européennes, le gouvernement fédéral doit dégager des économies ou de nouveaux revenus pour un montant total de 113 millions d’euros pour cette année encore et de 343 millions pour l’an prochain. Soit un total de 456 millions d’euros, a indiqué le comité de monitoring.

Les prévisions de croissance sont à la baisse, à 1,3% pour l'an prochain au lieu de 1,5% initialement escompté, et les rentrées fiscales devraient aussi être moins importantes que prévu. Des coûts supplémentaires - comme ceux liés à l'afflux des réfugiés - ne sont en outre pas comptabilisés.

Pour 2015, la nouvelle ministre du Budget Sophie Wilmès (MR) est donc immédiatement mise à contribution pour trouver 113 millions d'euros. Ce mercredi matin, elle affirmait ne pas s’attendre à un exercice difficile. "Nous avons eu par le passé des exercices difficiles. Nous allons voir comment l’aborder cette fois-ci".

Le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD, photo) ne s’attendait pas non plus à un exercice impossible, tandis que son collègue Didier Reynders (MR) voulait lier le contrôle budgétaire à la poursuite de la mise en œuvre du taxshift.

Des groupes de travail techniques poursuivront ensuite la voie tracée par les ministres fédéraux. D’ici mi-octobre, l’exercice devra avoir abouti, afin de pouvoir remettre un rapport chiffré à la Commission européenne, juste avant la Déclaration de politique générale que le Premier ministre prononcera au Parlement.