Le Sporting d’Anderlecht se retire du projet de stade national

Coup de théâtre dans la construction du stade sur le parking C à l’arrière du plateau du Heysel, avec laquelle la Bruxelles espère pouvoir accueillir des matchs de l’Euro 2020 de football. Le Sporting d’Anderlecht a déclaré que le dossier actuel n’est plus conciliable avec sa vision.

Le 20 juin dernier, les autorités de la Région bruxelloise et de la Ville de Bruxelles, le consortium Ghelamco/BAM et le Sporting d’Anderlecht présentaient officiellement un accord pour la construction d’un nouveau stade national sur le site de l’actuel parking C situé à l’arrière du plateau du Heysel. Bruxelles devait payer 4 millions d’euros par an pour le projet.

L'Eurostadion devrait avoir une capacité de 60.250 places, dont une capacité VIP de 10%. Il pourra être évacué en dix minutes. A proximité de l'enceinte, un parking de 12.000 places devrait être construit. Il y aura 500 places de parking pour les autocars et camions et 5.000 emplacements de vélos, mais aussi un parc de 12 hectares.

Le contrat conclu portait sur trente ans. La construction de la nouvelle enceinte devait s'achever en 2018. Le club de football de première division Sporting d'Anderlecht devait s'y installer à partir de juillet 2019. L’enjeu est de pouvoir accueillir à Bruxelles certains matchs de l’Eruo de football en 2020.

Les parties devaient cependant encore se mettre d’accord sur l’occupation à long terme du futur stade national.

Mais ce vendredi, le Sporting d’Anderlecht publiait un communiqué que fait l’effet d’une bombe. "Hier soir, le Conseil d’Administration s’est penché sur le dossier du projet actuellement présenté quant au développement d’un nouveau stade au Parking C. Le Conseil d’Administration a évalué de manière approfondie tous les éléments du dossier actuel et il a ensuite décidé que celui-ci n’était plus conciliable avec sa vision du développement à long terme du club. Le club va cependant continuer de travailler afin de disposer d’installations modernes dans lesquelles les supporters pourront encourager leur équipe favorite dans les meilleures conditions."

"Mauvaise nouvelle pour l’Euro 2020"

Par l’intermédiaire de son président François De Keersmaecker (photo), l'Union belge de football a réagi à la décision du Conseil d’Administration du RSC Anderlecht.

"Nous avons pris connaissance de la nouvelle décision du RSC Anderlecht concernant le dossier actuel du stade sur le Parking C. Dans la perspective de notre candidature en tant que pays hôte pour l’Euro 2020, ceci est une mauvaise nouvelle. Nous présumons que chaque parti impliqué assumera sa responsabilité afin d’aboutir à une nouvelle solution."

De Keersmaecker espère qu’une solution pourra être trouvée dans le dossier.