Quelque 15.000 participants à la marche de solidarité avec les réfugiés

Quelque 15.000 personnes ont participé à la marche de solidarité avec les réfugiés à Bruxelles. Il s’agissait d’une initiative de la « Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles" et de la coalition "Refugees Welcome".

La marche a débuté vers 14 h 30 de la gare du Nord et s’est poursuivie jusqu’au Cinquantenaire.

Les participants à cette marche souhaitent la bienvenue aux réfugiés et demandent une amélioration des conditions d’accueil.

Ils demandent aussi que le gouvernement prenne des mesures contre le racisme et la xénophobie.

Quelque 15.000 personnes participent selon la police bruxelloise à cette marche de solidarité. Les organisateurs en comptabilisent quant à eux environ 20.000.

La marche est assortie d'une pétition, présente également sur le web. Jusqu'à présent, elle a recueilli un peu moins de 10 000 signatures en faveur d'un accueil digne des réfugiés tout au long de leur procédure.

La marche est une initiative de la "Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés de Bruxelles" et de la coalition "Refugees Welcome", qui rassemble Vluchtelingenwerk Vlaanderen, Amnesty International, le Ciré, le CNCD-11.11.11, la Ligue des Droits de l'Homme, Médecins du Monde et le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté.

 Les organisateurs ont également invité de délégations étrangères à manifester à leurs côtés pour insister sur le contexte européen de la crise de l'accueil.

"Aujourd'hui, plus de 50 millions de personnes de par le monde fuient la guerre, la violence et les persécutions", soulignent les organisateurs de la marche.

"Solidarité"

"Des hommes, des femmes et des enfants qui mettent leur vie en danger pour quitter leur pays à la recherche de protection et de sécurité. En chemin, ces réfugiés sont continuellement confrontés à toutes sortes de barrières et d'obstacles et leurs droits les plus fondamentaux sont systématiquement foulés aux pieds. Partout en Europe, des gens n'acceptent plus la souffrance des réfugiés et témoignent de leur solidarité."