Doel 3 et Tihange 2 à l'arrêt jusqu’au 1er janvier 2016

Electrabel a annoncé jeudi avoir revu la période d'indisponibilité des réacteurs Doel 3 et Tihange 2 et l'avoir étendue jusqu'au 1er janvier 2016.

"L'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) a confirmé que l'analyse des deux dossiers de sûreté remis par Electrabel était actuellement toujours en cours par Bel V (la filiale technique de l'AFCN), par l'organisme de contrôle AIB Vinçotte et par un laboratoire indépendant américain", explique Electrabel dans un communiqué.

L'entreprise a dès lors estimé que la période d'indisponibilité, initialement fixée jusqu'au 1er novembre 2015, devait être adaptée et a mis à jour cette information pour le marché via le site internet ENGIE Transparency, conformément à ses obligations en matière de transparence.

La décision de redémarrage des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 est du ressort de l'autorité de contrôle, rappelle Electrabel.
Ces deux unités sont à l'arrêt depuis le 25 mars 2014 pour permettre des tests supplémentaires sur leurs cuves, après la découverte de microfissures à l'été 2012.