Titan Run : mise en garde contre la maladie des rats

Les quelque 2.500 personnes qui ont participé à l’événement sportif Titan Run, en septembre à Nijlen en province anversoise, pourraient avoir été contaminées par la leptospirose durant leur passage dans de la boue. Trois d’entre elles ont déjà été hospitalisées. Les autres ont reçu une lettre d’information de l’Agence Soins et Santé.
BELGA/LEFOUR

La Titan Run est une course d'obstacles d'une distance de 5 kilomètres parcourue en grande partie dans la boue, à Nijlen en province anversoise. L’événement sportif avait lieu en septembre.

La leptospirose, aussi appelée "maladie des rats", est une maladie infectieuse provoquée par une bactérie présente dans l'urine de certains rongeurs, dont les rats, et qui se propage via l'eau et la boue. L'infection est souvent bénigne mais peut, dans certains cas extrêmes, attaquer des organes comme le foie, les reins ou les méninges, et provoquer le décès du patient.

"La plupart des personnes contaminées tombent malades entre 5 et 14 jours, donc dans ce cas le danger devrait être écarté. Mais il reste un laps de temps pendant lequel les personnes contaminées peuvent encore tomber malade", expliquait Ria Vandenreyt de l’Agence Soins et Santé.

"La lettre envoyée aux 2.500 participants doit les mettre en garde. S’ils développent des symptômes de la leptospirose, ils doivent se rendre chez leur généraliste. Nous avons aussi informé les médecins, afin qu’ils sachent à quoi veiller".

Les symptômes de la leptospirose sont des maux de tête et aux muscles, de la fièvre et une urine plus foncée.