Un bureau volant de l’Office des étrangers devant le WTC III

L’Office des étrangers a installé samedi soir, vers 19h30 et pendant une demi-heure environ, un bureau volant devant le bâtiment WTC III, dans le quartier de la gare du Nord à Bruxelles. Il a fourni à une trentaine de réfugiés, arrivés après la fermeture de l’Office vendredi, des papiers leur permettant d’accéder à l’hébergement installé depuis quelques semaines dans cet immeuble situé non loin de l’Office des étrangers où les candidats à l’asile doivent se faire enregistrer.

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, qui avait pris en charge jusqu’il y a tout récemment l’organisation du campement de tentes dans le parc Maximilien, félicite l'initiative de l’Office des étrangers. "C'est un premier pas, même si c'est encore insuffisant", a estimé Elodie Franckart, samedi soir.

"Le politique commence à se rendre compte qu'il y a une situation d'urgence pendant les week-ends. Il y a environ 200 à 250 personnes qui arrivent chaque week-end" à proximité de l’Office des étrangers où ils doivent se faire enregistrer.

Pour éviter complètement ces situations de pré-accueil dans le bâtiment WTC III, la Plateforme citoyenne recommande d'augmenter la capacité de traitement de dossiers de l'Office des étrangers, pour la faire passer de 250 à 500 personnes par jour.

La Plateforme relève également un problème de suivi médical au sein du WTC III. "Le bâtiment est géré par des secouristes de la Croix-Rouge, mais il faudrait autoriser Médecins du monde à accéder au WTC, ou repenser l'organisation pour faire des consultations en extérieur", a ajouté Elodie Franckart".