Un cinéaste belge couronné au festival de Dinard

Le festival du film britannique de Dinard, en Bretagne, a décerné samedi soir son prix principal au film "Couple in a hole" (photo) du réalisateur Tom Geens, qui réside et travaille en Grande-Bretagne. Cette coproduction anglo-franco-belge - qui raconte l’histoire d’un couple qui sombre dans la folie après la perte d’un fils - a reçu le "Hitchcock d’or" et le prix du scénario.

Tournée dans une forêt des Hautes-Pyrénées, la coproduction anglo-franco-belge a reçu à la fois le "Hitchcock d'or" et le prix du scénario décerné par le jury présidé cette année par Jean Rochefort. Le film a également reçu le prix du public qui se presse depuis mercredi dans les salles de la station balnéaire bretonne, lancée par les vacanciers anglais au XIXe siècle.

"Couple in a hole", dont le scénario a également été écrit par Tom Geens, un cinéaste flamand installé à Londres depuis plus de deux décennies, raconte l'histoire d'un couple écossais retournant à la vie sauvage à la suite de son drame familial.

Installé dans un trou creusé à même la terre, avec un arbre abattu en guise de toiture, le couple se nourrit tant bien que mal de feuilles et de petits animaux piégés dans la forêt et refuse l'aide qu'un fermier voisin, joué par Jérôme Kircher, aimerait lui apporter. Les deux acteurs principaux, Paul Higgins et Kate Dickie, ont suivi un régime strict pour s'adapter au rôle, parvenant à une maigreur de plus en plus effrayante à mesure que la femme, Karen, sombre dans la folie.

Les 12 jurés ont également récompensé "Departure", à qui ils ont remis deux "mentions spéciales", une pour le film d'Andrew Steggall, et une pour ses trois acteurs principaux: Juliet Stevenson et deux très jeunes comédiens, l'Anglais Alex Lawther et le Français Phénix Brossard.

Egalement tourné en France, "Departure" raconte l'éclatement d'une famille britannique venue dans l'Aude pour vendre sa maison de vacances, alors que mère et fils tombent amoureux de Clément, le jeune voisin.

Six films au total étaient en compétition lors de cette 26e édition du festival de Dinard, dont "Kill your friends", d'Owen Harris, et "American Hero" de Nick Love.