Collision entre un cargo et un méthanier devant Zeebrugge

Peu après 4h du matin ce mardi, un cargo battant pavillon néerlandais et un méthanier battant pavillon des Iles Marshall sont entrés en collision au large de la côte belge, à hauteur de Zeebrugge. Le cargo a sombré sur un banc de sable, mais les 12 membres d’équipage ont pu être sauvés. Le navire "Flinterstar" (photo) ne transportait pas de substances dangereuses, mais perd du carburant en mer. Deux taches de mazout flottent autour de lui. Une pollution qui pourrait surtout affecter les oiseaux marins.

"Vers 4h15 du matin, dans la nuit de lundi à mardi, un méthanier de 120.000 tonnes et un cargo de 9.000 tonnes sont entrés en collision à 8 kilomètres au large de la Côte belge. Le cargo, long de 130 mètres et transportant 12 personnes à bord, a sombré" sur un banc de sable, expliquait ce mardi matin le gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé (photo).

Il s’agit du cargo néerlandais "Flinterstar" (photos d’archives ci-dessous), qui transportait des équipements de grues et de déchets de fer. Il faisait route vers Bilbao, au nord de l’Espagne.

Tous les 12 membres de l'équipage en péril ont été secourus, grâce à une mobilisation massive des services de secours. Au moins trois bateaux de secours néerlandais, 5 remorqueurs et un hélicoptère ont été dépêchés sur place.

"Les membres de l'équipage ont été secourus et emmenés au port de Zeebrugge. Il s'agit d'une belle prestation de nos équipes de sauvetage, car avec les températures actuelles de l’eau il n’y a pas beaucoup de temps pour sauver des naufragés", a ajouté Carl Decaluwé. Le capitaine et un matelot ont été emmenés à l’hôpital. Le premier présentait des symptômes d’hypothermie, le second avait un problème au nez.

Le cargo fuit en mer

"Maintenant nous devons évaluer les conséquences de la collision sur l'environnement", s’inquiétait avant tout le gouverneur Decaluwé. Le méthanier "Al-Oraiq", long de 315 mètres, et battant pavillon aux Iles Marshall, n'a été que légèrement endommagé. Tout risque d'explosion a été écarté.

Le cargo qui a sombré (photo archives) est immatriculé aux Pays-Bas. Il ne transportait pas non plus de substances dangereuses, mais il perdait du mazout en mer ce mardi. Deux trainées (photo) s’étendant autour de lui ont été repérées. Elles seraient poussées en direction du nord-nord-est, et donc pas vers la côte belge.

"Il n'y a toujours pas de danger pour la Côte flamande et pour la réserve naturelle du Zwin", assurait Carl Decaluwé en début d'après-midi. "Les taches dérivent en direction des Pays-Bas et devraient arriver en eaux néerlandaises ce soir après 20h".

Le gouverneur de Flandre occidentale a cependant demandé aux pompiers du littoral de garder les plages à l’œil, pour le cas où du carburant y parviendrait. La Protection civile enverra des navires avec le matériel nécessaire pour recueillir éventuellement du carburant.

Les circonstances exactes de la collision navale sur l’Escaut occidentale ne sont pas encore connues. La circulation des navires a pu reprendre vers 8h du matin.

Fluxys assiste la mise en sécurité du méthanier

Le centre de crise mis en place dans la foulée de la collision a chargé la société Fluxys de faire rentrer le méthanier endommagé dans le Terminal GNL de Zeebrugge.

"Nous mettons tout en œuvre pour apporter le soutien nécessaire aux autorités afin de mettre le méthanier en sécurité dans le port de Zeebrugge", ajoute Fluxys.