Le site de Charles Michel piraté par Anonymous

La page web du Premier ministre était temporairement indisponible samedi soir, tout comme celui du Parlement bruxellois. Le groupe de hackers Anonymous Belgium a revendiqué l’acte sur son compte Twitter.

"Le gouvernement belge nous a défié, qu'il assume ces (sic) erreurs! Nous serons toujours la (resic) pour défendre le peuple! ", a indiqué sur son compte Twitter Anonymous Belgium.

Celui-ci a également revendiqué le piratage du site internet du Parlement bruxellois en ces termes: "le parlement bruxellois down by Anonymous Belgium".

Aux alentours de 20h, le site internet du Premier ministre était à nouveau accessible. "Nos services techniques ont bien été informés du problème", a indiqué le porte-parole de Charles Michel, Frédéric Cauderlier, rappelant que "ce type de menace est toujours pris au sérieux".

"Dès son entrée en fonction, le Premier ministre a travaillé à la mise en place du Centre pour la cybersécurité belge, qui est aujourd'hui opérationnel", a rappelé le porte-parole.

Le site du Parlement bruxellois était, samedi soir, toujours indisponible.