Flinterstar : "Le pompage du mazout avance bien"

Le cabinet du Secrétaire d’Etat en charge de la Mer du Nord, Bart Tommelein (Open VLD), indique que le pompage du mazout du cargo néerlandais Flinterstar (photo principale) qui a sombré la semaine dernière au large de Zeebrugge avance vite. Le barrage de sable élevé devant le Zwin - pour le protéger d’une pollution par le mazout qui a fui du cargo - va être progressivement abaissé, afin que la plaine de la réserve naturelle puisse à nouveau être inondée.
Ricardo Smit

L’entreprise néerlandaise Smit, spécialiste du renflouement, remorquage et nettoyage de navires, pompe depuis ce week-end le mazout qui se trouve encore dans l’épave du cargo néerlandais Flinterstar, qui a percuté un méthanier au large de Zeebrugge et a coulé sur un banc de sable.

Le premier réservoir de mazout, à l’avant du cargo, a déjà été vidé. Des plongeurs sont actuellement occupés à inspecter la coque du navire et à la préparer pour pouvoir aussi vider le réservoir de mazout à l’arrière du cargo. Ceci devrait déjà pouvoir débuter mardi.

Deux navires chargés de lutter contre la pollution de la mer par des hydrocarbures sont aussi encore actifs autour du Flinterstar, afin d’enlever le mazout qui a fui du cargo accidenté. Un avion d’observation tourne également autour du lieu de l’accident, afin de prendre note de l’étendue exacte de la trainée de mazout.

Entretemps, le Secrétaire d’Etat Bart Tommelein (photo) tente activement d’obtenir un remboursement partiel des coûts de renflouement du cargo néerlandais. Ce lundi midi, des représentants des services fédéraux du Transport maritime et du Milieu maritime se concertent avec le cabinet du Secrétaire d’Etat pour analyser les conséquences juridiques de l’accident.

D'autre part, le barrage de sable érigé à la hâte la semaine dernière devant la réserve naturelle du Zwin (photos ci-dessous), au Zoute, afin de la protéger contre une éventuelle pollution par le mazout échappé du Flinterstar, devrait être abaissé. Ceci doit permettre que la plaine du Zwin soit à nouveau inondée et éviter une salinisation de la réserve.

Jonas Roosens