Stromae donne enfin son concert attendu à Kinshasa

L’auteur-compositeur et chanteur belge de 30 ans a donné dimanche à Kinshasa le concert qu’il avait dû annuler en juin dernier en République démocratique du Congo (lors de sa tournée africaine), pour des raisons de santé. Quelque 6.000 spectateurs l’attendaient à l’hôtel Pullman, où la représentation a débuté avec plusieurs heures de retard. Stromae conclura sa tournée internationale le 17 octobre, à Kigali au Rwanda, le pays natal de son père. Lors d’une conférence de presse, il a aussi parlé de sa chute récente aux Etats-Unis.

Les quelque 6.000 admirateurs de Stromae qui s’étaient rendus au concert à Kinshasa dimanche ont dû faire preuve de beaucoup de patience avant de voir monter le chanteur bruxellois et ses musiciens sur la scène. La représentation a en effet débuté avec 4 heures de retard. Mais elle aurait en fait déjà dû avoir lieu en juin dernier, lors de la grande tournée africaine de Stromae. Il avait cependant annulé les concerts en République démocratique du Congo et au Rwanda, pour des raisons de santé.

Ce dimanche, les fans commençaient aussi à craindre que le concert ne soit à nouveau annulé, mais il a débuté vers 22h au lieu de 18h. Stromae a ensuite donné le meilleur de lui-même pendant deux heures. Le public s’est montré très enthousiaste.

"Je suis stupidement tombé"

Avant son concert tant attendu, l’interprète belge a donné une conférence de presse à Kinshasa. Il s’y est longuement excusé pour l’annulation au mois de juin, et soulignant qu’il avait très envie de donner le concert reporté.

Pour la première fois, il s’est aussi expliqué sur l’incident qui l’avait conduit à annuler un concert tout récemment, et en dernière minute, dans la ville américaine de Minneapolis. "Je suis tombé en voulant sauter au-dessus d’une clôture. Et je me suis coupé la lèvre", expliquait-il en montrant une cicatrice entre son nez et sa lèvre supérieure.

Samedi 17 octobre, Stromae achèvera son actuelle tournée internationale en donnant le concert qu’il avait dû reporter cet été à Kigali, au Rwanda - le pays de son père. Ce sera la fin de la tournée consacrée à son disque "Racine Carrée", sorti en 2013.