Déjà 14,5 tonnes de cocaïne saisies au port d’Anvers

Le port anversois pourrait enregistrer cette année un record dans le domaine des saisies de cocaïne. Il reste en effet une plaque tournante pour le trafic de cette drogue. Jusqu’à présent, plus de 14 tonnes du stupéfiant y ont déjà été saisies.

Le parquet d’Anvers a pu faire cette année déjà plusieurs saisies importantes, de plus de 3 tonnes de cocaïne à la fois. Au total, quelque 14,323 tonnes de cette drogue ont ainsi été interceptées.

Ces cinq ou six dernières années, les saisies de cocaïne ont évolué de façon irrégulière. En 2012, on a ainsi assisté à un triplement des prises par rapport à l’année précédente (passant de 6,4 à 17,4 tonnes), mais l’année suivante la quantité de drogue interceptée est repassée sous le niveau de 2011. En 2014 et 2015, davantage de cocaïne a de nouveau pu être saisie.

La semaine dernière, deux gangs de trafiquants de cocaïne ont à nouveau pu être démantelés en province anversoise. Selon le parquet, l’augmentation de ces dernières années pourrait être liée à la situation au port néerlandais de Rotterdam. Les mesures de sécurité y ayant été renforcées, les trafiquants de drogues tentent davantage leur chance à Anvers (photo).

Anvers et Rotterdam sont en quelque sorte des vases communicants, expliquait Ken Witpas du parquet anversois dans l’émission dominicale "De Ochtend" (VRT).

"Quelqu’un qui ne devrait pas se trouver dans l’enceinte du port est plus rapidement remarqué à Rotterdam", précisait Witpas. "Anvers est par contre un port ouvert, qui est accessible via plusieurs voies. Et puis il faut dire les choses telles qu’elles sont : depuis Anvers, on peut se rendre en une heure et demie aux Pays-Bas, en Allemagne ou en France".