La Belgique réévalue son retrait d’Afghanistan

Le ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA) va examiner une éventuelle prolongation de la présence militaire belge en Afghanistan. Cette mesure intervient alors que les Etats-Unis ont annoncé suspendre le retrait de leurs troupes.
BELGA/VANLATHEM

"Si nous quittons l’Afghanistan prématurément, donc avant que la gestion locale soit totalement prise en charge, ce serait défavorable pour tous les investissements que nous y avons faits par le passé", a déclaré le ministre au micro de la VRT.

Hier, les Etats-Unis ont annoncé qu’ils arrêtaient le retrait de leurs troupes. A la fin du mandat de Barack Obama, début 2017, 5.500 soldats américains devraient encore être présents en Afghanistan. Les Etats-Unis espèrent que leurs alliés suivront cet engagement.

"Nous allons revoir cela", a indiqué Steven Vandeput (photo). "Nous sommes surtout prêts à examiner les mesures qu’il est nécessaire de prendre avec nos partenaires, en l’occurrence ici les Allemands".

A l’heure actuelle, quelques dizaines de militaires belges sont encore actifs en Afghanistan, principalement pour former les services secrets afghans. "Normalement, nous devrions quitter ce pays à la fin de l’année prochaine. Nous allons désormais revoir cette position", a précisé le ministre belge de la Défense.