La Flandre va exploiter ses anciennes décharges

Le gouvernement flamand a décidé de déblayer les anciennes décharges afin de vérifier si les déchets enfouis dans le sol peuvent être recyclés. La ministre flamande de l’Environnement Joke Schauvliege (CD&V) l’a déclaré au quotidien Het Nieuwsblad, l’information a été confirmée à la VRT.

Les anciennes décharges ne manquent pas, en Flandre, il y en a environ 2.000 pour une superficie de 88 km2.

Le gouvernement flamand a donné son accord pour assainir tous ces sites. "L’objectif est de donner à ces terrains une autre affectation, par exemple des parcs, des bois ou de terrains de jeux voire des terrains à bâtir" a déclaré la ministre.

"Et puis, il y aussi les tonnes de déchets qui seront prélevés de ces sites" souligne encore Joke Schauvliege.

"Des déchets qui pourront être valorisés. En recyclant ces déchets nous pourront fabriquer de nouveaux produits en limitant ainsi l’achat de matières premières".

Un avis que confirme aussi Serge Tavernier, professeur de biochimie à l'Université d'Anvers (UA). "Des sociétés spécialisées sont capables de prélever des métaux précieux mais aussi des matériaux rares à partir d’anciens ordinateurs, de téléphones portables ou d’appareils hi-fi".