L’examen du permis de conduire réactualisé en Flandre

Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), prévoit une réforme de l’examen du permis de conduire pour l’adapter à la situation actuelle de la circulation routière. Pour la partie théorique, la différence entre infractions légères et graves sera davantage soulignée, tandis que pour la partie pratique des manœuvres et la conduite avec GPS seront notamment ajoutées. C’est ce qu’il a indiqué dans sa lettre de politique pour l’an prochain.
McPHOTO / INSADCO / Bilderbox

"A court terme, les connaissances et l'habileté nécessaires à l'obtention du permis de conduire seront stimulées", écrit le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) dans une note politique. Il envisage un renforcement de la difficulté des examens théorique et pratique.

Ainsi, dans la partie théorique, les fautes graves auront un poids plus important dans la note finale. La différence entre faute grave et plus légère sera encore davantage soulignée.

Dans la partie pratique, le ministre prévoit l'introduction de manœuvres supplémentaires. Il veut aussi que des compétences soient développées et évaluées, comme la perception du risque ou la conduite avec GPS. L'accent sera également mis sur l'inspection technique du véhicule. Par contre, les exigences en matière de connaissance de la mécanique automobile seront revues à la baisse.

La formation à la conduite doit aussi évoluer

L’organisation flamande de mobilité VAB estime, tout comme le ministre Weyts, qu’une réforme de l’examen du permis de conduire est nécessaire. Mais elle met en garde : un examen plus difficile ne forme pas nécessairement de meilleurs conducteurs.

D’après Maarten Matienko du VAB, ce n’est pas seulement l’examen de conduite mais toute la formation à la conduite automobile qui doit être réajustée. "Le ministre a fait la bonne analyse. Il faut davantage de connaissances de techniques de base et de meilleures compétences", déclarait-il dans l’émission "De Ochtend" de la VRT, ce mardi matin.

Matienko rappelle que l’examen avait déjà été rendu plus difficile par le passé, puis à nouveau simplifié parce qu’un nombre insuffisant de candidats parvenaient à le passer. Danny Smagghe, porte-parole de l’organisation Touring, est du même avis. "Notre formation à la conduite est trop peu professionnelle comparativement à nos pays voisins. Passer son examen sans avoir pris des cours dans une auto-école ne devrait pas être autorisé".

Le ministre indique qu’il songe à rendre la formation obligatoire, tout comme la participation à une « journée de recyclage » qui mette l’accent sur les changements dans les circonstances de conduite et de météo. "Le plus grand risque est en effet constaté entre 6 et 9 mois après l’obtention du permis de conduire", précise Ben Weyts.

Des propositions concrètes pour une nouvelle règlementation devraient être déposées d’ici la fin de l’année, indiquait encore le ministre flamand de la Mobilité.

La ministre Galant lance un appel aux suggestions

Dans une lettre ouverte publiée ce mardi dans les quotidiens De Standaard et le Soir, la ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant (MR, photo) appelle justement les citoyens belges à participer à un débat sur la sécurité routière. Elle leur propose de lui adresser des suggestions. Cette consultation doit alimenter les Etats généraux de la sécurité routière qui auront lieu le 15 décembre prochain.

L’objectif de réduire à 420 le nombre de morts sur les routes d’ici 2020 semble hors d’atteinte, estime Jacqueline Galant."Nous n’y arriverons pas si nous continuons ainsi. Cela ne va pas assez vite», indique la ministre, qui ajoute que «les autorités ont déjà abattu la plupart de leurs carte".

Elle souligne que 90% des accidents sont dus à des erreurs humaines, comme une vitesse excessive, un manque d’attention ou la conduite sous influence de l’alcool. Jacqueline Galant promet que les propositions avancées par les citoyens seront source d’inspiration pour de nouvelles mesures. Les citoyens peuvent soumettre leurs propositions sur le site http://www.egsr2015.be/