La majorité francophone de Linkebeek va exiger la démission du bourgmestre

La majorité francophone de Linkebeek (Brabant flamand) a convoqué un conseil communal extraordinaire avec un seul point à l'ordre du jour lundi, la démission du bourgmestre Eric De Bruycker nommé bourgmestre par la ministre flamande des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) bien qu'il appartienne à la liste d'opposition flamande Prolink.

La ministre flamande l'a nommé bourgmestre lui plutôt que le candidat de la majorité Damien Thiéry (MR) qui se voit reprocher de ne pas avoir appliqué la législation linguistique et d'avoir envoyé des convocations électorale en français.

"La majorité francophone entend démontrer lundi par un vote qu'elle ne souhaite absolument pas collaborer avec eric De Bruycker. Premièrement, il est issu de la minorité et deuxièmement, il a fait étalage de sa totale incompétence dans la fonction de bourgmestre", a souligné vendredi Damien Thiéry, bourgmestre empêché de 2007 à 2015.

L'actuel bourgmestre en titre Eric De Bruycker avait indiqué qu'il démissionnerait si toute forme de collaboration avec la majorité francophone s'avérait impossible. En prêtant serment le 5 octobre, il s'était donné quelques semaines. La majorité francophone détient 13 des 15 sièges, sur sa Liste du bourgmestre, les 2 sièges restants étant occupés par Prolink.