Mouscron-Péruwelz crée la surprise à Genk

En match d'ouverture de la 12e journée du championnat de Belgique, Mouscron-Péruwelz a frappé un grand coup en allant s'imposer à Genk (0-4). Les Hurlus ont surpris des Limbourgeois, qui avaient remporté leurs 5 matches à domicile en n'encaissant que 4 goals. Au classement, Mouscron grimpe à la 11e place tandis que Genk, qui espérait en cas de victoire rejoindre le groupe de tête, reste quatrième.

Au coup d'envoi, Genk a donné l'impression d'obliger Mouscron à tabler sur la contre-attaque. Cette volonté d'aller de l'avant a failli lui jouer un mauvais tour puisque l'Excelsior a rapidement forcé le premier coup de coin (3e).

Les Limbourgeois ont réagi par Leon Bailey (5e, 12e) mais ils ont vite compris que les Hennuyers n'avaient rien de victimes consentantes. Les joueurs de Genk ont remercié Badri de ne pas avoir cadré son tir (6e), Noé Dussenne pour avoir croqué son envoi (13e) et, sur le rebond, Frédéric Maciel pour avoir expédié le ballon sur Laszlo Koteles.

Tout Mouscron s'était porté vers l'avant y compris l'arrière droit Nikola Aksentijevic, qui a mis Derrick Tshimanga dans le vent (15e). Le RMP était devenu le maître du jeu et a ouvert la marque (21e) par Tozé avec la complicité involontaire du gardien de Genk, qui a relâché un envoi de François Marquet (1-0). Genk a tenté de réagir mais Vagner, le gardien mouscronnois, a passé un début de soirée tranquille. Ce n'était pas le cas pour Koteles, qui s'est incliné une seconde fois (36e) sur une reprise de la tête de Badri (0-2).

La seconde période a débuté par un nouveau coup de chaleur pour Koteles, sur un tir de Marquet (46e). Malgré des essais de Thomas Buffel (50e) et Igor De Camargo (55e), Mouscron a continué à gérer la rencontre au prix de plusieurs fautes ayant valu des cartons jaunes à Frédéric Maciel (57e) et Teddy Mezague (65e).

Les Hurlus n'avaient toutefois pas l'exclusivité du jeu dur: averti une première fois (47e), Timothy Castagne a été exclu (69e). Alors qu'il avait déjà effectué deux changements à la reprise, Peter Maes a tenté une dernière ruse mais le remplacement de Buffel par Enes Unal (77e) n'a rien donné. Contrairement à ceux de Vaccaro (84e) et Mohamed (90e+5), qui ont ajouté deux buts (90e+2 et 90e+5) au désespoir de Koteles (0-4).

Le match au sommet de cette 12ème journée sera le choc entre le sporting d'Anderlecht et le Club de Bruges, dimanche après-midi au Parc Astrid.