La moitié des sites d’e-commerce vulnérables

Un examen de 100 boutiques en ligne en Belgique réalisé par l’organisation de consommateurs Test-Achats révèle que la moitié d’entre elles présentent des problèmes de sécurité face à d’éventuelles attaques de cyber-pirates. Dans trois boutiques, les données des clients n’étaient même pas protégées. Test-Achat réclame des exigences concrètes en matière de sécurité et des contrôles plus stricts des autorités pour ces boutiques en ligne.
McPHOTO / INSADCO / Bilderbox

L'étude de l’organisation Test-Achat sur la sécurité de l’e-commerce en Belgique est présentée dans un nouveau magazine sur le monde numérique baptisé "Test Connect". Il est destiné à accompagner le consommateur dans l'utilisation des outils numériques.

Test-Achats a examiné les 100 boutiques en ligne les plus consultées par les consommateurs belges (selon l'association BeCommerce) durant le mois d'août 2015. La moitié a réussi le test de sécurité, relève Test-Achats. Les failles constatées concernent par exemple une mauvaise gestion des mots de passe ou la possibilité de hameçonnage (phishing).

Quelque 33 sites permettent également à des hackers d'installer des logiciels malveillants sur l'ordinateur des clients ou de prendre en main leur session, ajoute l'association de consommateurs. Trois des sites analysés permettaient en outre d'accéder directement aux données des clients.

Test-Achats a par ailleurs étudié la sécurité de 71 pharmacies en ligne légalement reconnues en Belgique. Il en ressort qu'un tiers d'entre elles présentent de "graves failles" de sécurité et cinq pharmacies possèdent des "failles très graves".