La Flandre libère 3,5 millions pour le financement climatique

Les 3,5 millions d’euros de subsides libérés par le gouvernement flamand iront à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, à destination d’un projet de soutien à l’Afrique australe dans le domaine de l’agriculture intelligente face au climat. C’est ce qu’a annoncé le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA), qui est aussi compétent au niveau régional en matière d’aide au développement.

Grâce à cet investissement de 3,5 millions d’euros, l’aide flamande au développement s’élèvera cette année à 4,5 millions d’euros dans le domaine du financement climatique international.

Le but de ce projet de développement d’agriculture intelligente face au climat est de renforcer la capacité d’évaluer les risques liés au climat et de les dominer, de réduire la fragilité des agriculteurs face aux changements climatiques, mais aussi d’améliorer la résistance au climat de l’agriculture dans des pays africains tels que le Malawi, le Mozambique et la Zambie.

De cette manière, c’est la sécurité alimentaire en général qui sera améliorée. Un sujet d’importance capitale pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).