Plusieurs dizaines de réfugiés ont passé la nuit dehors

La capacité d'accueil maximale de 500 personnes a à nouveau été atteinte pour la troisième nuit consécutive sur le site A du bâtiment WTC III, où séjournent les demandeurs d'asile en attendant d'être reçus à l'Office des étrangers pour l'entretien d'enregistrement. Une centaine de personnes ont été accueillies dans un hôtel, une église et chez des particuliers. D’autres ont dû passer la nuit dehors.

Une soixantaine de réfugiés ont été accueillis à l'hôtel Mozart à Bruxelles, qui s'était spontanément proposé d'en héberger. Des familles se sont rendues au WTC pour accueillir des demandeurs d'asile chez elles et un curé de la capitale en a également hébergé dans sa paroisse.

"Depuis le week-end dernier, le WTC fonctionne à pleine capacité et le problème se reposera à coup sûr ce soir et probablement dans les jours qui viennent. Ce derniers jours, nous avons en effet constaté des arrivées plus nombreuses et la décision prise la semaine dernière par l'Office des étrangers de limiter la capacité de sa salle d'attente à 150 places (plutôt que 250), contribue à cet engorgement puisque 500 personnes sont reçues en moins par semaine", a indiqué Nancy Ferroni, porte-parole de la Croix-Rouge de Belgique.

L'accueil au WTC est partagé sur deux sites depuis quelques semaines. Le site A est géré par la Croix-Rouge francophone et se charge du pré-accueil des candidats réfugiés qui n'ont pas encore été reçus à l'Office des étrangers. La Croix-Rouge flamande a reçu pour mission de réaménager le site B pour ceux qui sont déjà enregistrés et sont en attente d'une place dans un centre Fedasil.

"A la mi-octobre, le nombre de places d'accueil pour demandeurs d'asile dans le bâtiment WTC III a été réduit de 1.000 à 500 et il n'est actuellement plus possible de récupérer ces 500 places car elles ont été transformées en centre tampon de pré-accueil pour les demandeurs d'asile qui sont déjà passés par l'Office des étrangers et attendent d'être relogés en centre d'accueil. Nous sommes dans une situation de crise permanente depuis maintenant 3 mois et si la vague se transforme en tsunami, nous serons submergés", a conclu la porte-parole.

Le choix de l’Office des étrangers d’abaisser sa capacité quotidienne d'enregistrement à 150 personnes coïncide avec une nouvelle hausse du flux de réfugiés. Le centre de pré-accueil du site A du WTC III a très rapidement atteint sa capacité maximale et les délais d'attente dépassent à nouveau les huit jours.

L'Office des étrangers n'a en outre pas enregistré de nouvelles demandes d'asile lundi dernier, jour de congé, ce qui a engendré une forte affluence le lendemain. L'office a en effet enregistré mardi 228 demandes d'asiles et a reconvoqué 395 personnes dont 66 le 9 novembre, 180 le 10 et 139 le 12. Le jour férié du 11 novembre provoquera vraisemblablement un engorgement accru.