De Bolle première Belge au comité exécutif d’Interpol

La commissaire générale de la police fédéral (photo), Catherine De Bolle (45 ans), a été élue ce jeudi, à une écrasante majorité, représentante européenne au sein du comité exécutif d’Interpol. Elle devient ainsi la première Belge à occuper cette fonction dans l’organisation internationale de police.

Interpol, l’organisation internationale de police la plus importante au monde, compte 190 pays membres et a pour but est de faciliter la coopération policière internationale. Son comité exécutif se réunit trois fois par an pour établir la politique générale de l’institution.

Il est composé de 13 membres élus par l’assemblée générale parmi les hauts fonctionnaires de police des États membres: une présidente (Mireille Ballestrazzi), trois Vice-présidents et neuf délégués.

À l’instar des autres délégués, la Belge Catherine De Bolle cumulera ce mandat de trois ans avec celui de commissaire générale. Elle a été désignée ce jeudi matin, à Kigali au Rwanda, "à une écrasante majorité des suffrages", d’après la police.

"En sa qualité de commissaire générale, Catherine De Bolle est responsable de la coopération policière internationale. Elle défend la transparence en matière de politique policière internationale et préconise notamment un meilleur accès des États membres aux informations, ainsi qu’une approche renforcée du terrorisme, des combattants étrangers, de la cybercriminalité et du trafic de drogue à grande échelle", affirme la police fédérale belge.