Jusqu’à 1.000 places de pré-accueil pour les réfugiés

Le Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA, photo), veut à nouveau et aussi vite que possible porter la capacité maximale du bâtiment bruxellois WTC III à 1.000 places d’accueil - contre 500 actuellement - pour les candidats à l’asile qui attendent de pouvoir se faire enregistrer à l’Office des étrangers. Entre 150 et 250 places supplémentaires pourraient déjà être créées ce jeudi.

Le pré-accueil est une étape indispensable car l'Office des étrangers ne parvient pas à enregistrer immédiatement tous les nouveaux demandeurs d'asile qui se présentent à Bruxelles. En attendant leur inscription, les migrants peuvent patienter au bâtiment WTC III (photo), situé à proximité de la gare du Nord et de l’Office.

Ces dernières semaines, alors que la capacité maximale du bâtiment avait été portée à 1.000 lits, des centaines d'entre eux étaient vides en raison d'une diminution des arrivées sur le territoire belge. "L'Office des étrangers est constamment à la recherche de nouvelles places d'accueil, aussi avons-nous utilisé pour l'accueil 500 de ces lits prévus pour le pré-accueil", explique Theo Francken.

Mais, à la suite d'un nouvel afflux de demandeurs d’asile, ces places seront progressivement libérées et à nouveau dédiées au pré-accueil, annonce le Secrétaire d'Etat ce jeudi.

La Protection civile et la Défense devaient commencer dès jeudi matin à transférer les demandeurs d'asile inscrits qui logent au WTC III vers d'autres hébergements partout dans le pays. Theo Francken espère récupérer un total de 1.000 places de pré-accueil d'ici à ce week-end.

La nuit de mardi à mercredi, 80 personnes n'ont pas pu accéder au pré-accueil. La nuit passée, 507 personnes ont dormi dans la partie pré-accueil du WTC III (photo), tandis qu'une soixantaine a pu être logée grâce à des initiatives privées, selon le Secrétaire d’Etat.