La Belgique déconseille les voyages Charm el-Cheikh

Les Affaires étrangères déconseillent de manière temporaire tout déplacement vers Charm-el-Cheikh, en Egypte, quelques jours après le crash d'un avion civil russe dans la région du Sinaï qui a fait 224 morts, a indiqué jeudi soir le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Didier Reynders.

"Nous ne disposons pas de garanties suffisantes quant au bon fonctionnement de la sécurité aéroportuaire", a-t-il déclaré à l'Agence Belga. "Nous ne connaissons pas encore les conclusions de l'enquête. De plus en plus d'éléments faisant état de défaillances à l'aéroport de Charm-el-Cheikh, nous ne pouvons que déconseiller tout voyage qui n'est pas impératif", confie Didier Reynders.

Le ministre des Affaires étrangères souhaite obtenir des garanties du côté égyptien sur la sécurité et le bon fonctionnement de l'aéroport. Des opérateurs ont fait la même demande et n'ont pas obtenu satisfaction, laisse-t-il entendre.

Le conseil aux voyageurs émis par les Affaires étrangères et consultable sur son site internet sera mis à jour dans les heures qui viennent.

La France "déconseille" également à ses ressortissants d'aller à Charm el-Cheikh sauf "raison impérative, notamment professionnelle", selon son ministère des Affaires étrangères.

Tout comme Washington, Londres considère très probable qu'un attentat soit à l'origine du crash de l'avion russe. Elle a cependant autorisé le décollage d'avions dès vendredi depuis la station balnéaire égyptienne vers le Royaume-Uni afin de rapatrier ses 20.000 ressortissants présents, après avoir suspendu les vols mercredi par mesure de sécurité.